semaine 17

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Juste en face du grand Jacques

À table avec l'Ogre par L'Ogre, le 17 décembre 2017

La statue de Jacques Brel semble là pour vous indiquer le chemin de la table de Mus. Photos © J. Rebuffat

La nuit est tombée sur Bruxelles et à la Vieille Halle aux Blés presque déserte, Jacques Brel me fait signe: à table, c'est par là. C'est là qu'est Mus, en effet, et son restaurant s'appelle la Table de Mus, et si vous y passez à table, sachez ceci: c'est bon et vous n'aurez pas le choix. Car quand on est bien élevé, on mange ce qu'il y a dans son assiette.

«Bien sûr, explique Mus en m'accueillant d'un grand verre de poiré étonnamment sec, je demande aux gens s'ils ont des allergies ou des aversions. Mais le principe est surprise surprise...». La collègue qui me fait face est aussi gourmande et aussi peu allergique que moi: ce sera, pour notre plus grand plaisir, au bon plaisir de Mus, avec les boissons qu'il choisira.

L'endroit est chic et calme. Face à moi s'agite, derrière une grande vitre, l'équipe qui cuisine les plats que Mus amènera. En fonction de votre appétit, et tout de même aussi de votre portefeuille, vous prendrez des menus dont les prix varient d'une bonne trentaine d'euros à une grosse soixantaine (et même encore un peu plus pour le menu de la Saint-Sylvestre, mais je n'y serai pas, désolé) et avec les vins, une vingtaine d'euros en plus. Rassurez-vous: les doses ne sont pas homéopathiques. C'est si j'ose dire un menu dégustation où l'on ignorerait à quoi ressemblent les tapas... De même pour les vins, avec une préférence pour le sud-est de la France (mes chromosomes frétillent) avec au dessert une remontée vers la Loire.

Cher? Non car tout est à la hauteur et si vous désirez essayer à moindre coût, pensez au lunch. Là, Mus fait une entorse à sa règle: vous saurez ce que vous mangerez. Deux entrées possibles, deux plats, fromage ou dessert, cela fait 9 plus 15 plus 7 si vous avez le temps de tout avaler. «Mais quand les portions du jour sont épuisées, commente Mus, eh bien on change et puis c'est tout».

Le tartare d'espadon

était délicieux encore qu'un poil trop salé (et pourtant, sans sel ajouté, a ajouté Mus), puis il y eut un petit homard

avant le gibier, servi en deux plats, grillé

et en casserole,

le dessert

était parfait. Il y avait encore d'autres plats et du fromage mais j'ai peur que vous pensiez que c'était la grande bouffe. Non: de beaux produits, bien cuisinés et joliment dressés, cela vous ouvre l'appétit mais ne provoque pas de problème de digestion.
En sortant, la statue de Jacques Brel souriait de toutes ses dents. J'ai cru l'entendre murmurer: «C'était bon, hein! Je te l'avais bien dit...». Il m'a proposé d'aller manger des frites chez Eugène mais je n'avais plus faim.

La table de Mus, Vieille Halle aux Blés 31 à 1000 Bruxelles, ouvert tous les jours midi et soir sauf les mercredis et les dimanches.

Ajouter un commentaire

Du même auteur

Parfois, une brève accalmie permet de penser qu'en avril à Madrid, il peut faire beau: les terrasses sont aussitôt prises d'assaut. Reportage photographique © J. Rebuffat

Quoi, encore le Vietnam? Mais oui. C'est l'une des meilleures cuisines du monde, non? Reportage photographique © J. Rebuffat

Reportage photographique © J. Rebuffat

Le charme du gigot familial. Photos DR et © J. Rebuffat

Reportage photographique © J. Rebuffat

Est-ce Carcassonne, la capitale du cassoulet? Reportage photographique © J. Rebuffat

Mauvais reportage photographique © J. Rebuffat

entreleslignes.be ®2018 design by TWINN