semaine 48

Les articles de Pasta

Pasta par Michel Noirret

Va-t-on manquer de grandes gueules ?

© Wich

Entre autres effets secondaires, le Covid 19 a le mérite de mettre encore un peu plus en avant quelques matamores grandiloquents, sûrs d’eux, de leur parole médiatisée et du vide sidéral dans lequel orbitent quelques

Pasta par Michel Noirret

Bonnes nouvelles de nos amis les cons: ils sont présidents de partis.

© Wich

Volant de fulgurants succès politiques en fulgurants succès politiques notamment comme informateur en vue d’un prochain gouvernement, succès total, comme on sait,Georges-Louis Bouchez-Double, d’enthousiasme ne se sent plus pisser

Pasta par Michel Noirret

Le pisseur fou a encore frappé!

Dessins © Wich

Sa Suffisance Georges-Louis Bouchez-Double continue de faire mes délices. Je l’aime. Si des libéraux avec un peu de vergogne se mettaient en tête de le virer et y réussissaient, il me manquerait, si, si! 

Pasta par Michel Noirret

Vacances de pâtes

© Wich

Il y a peu, c’était les fêtes de Pâques pour les chrétiens, de pâtes pour les pastafariens.

Pasta par Michel Noirret

Masques

Photo © DR

On le sait : il y a des grands, des grandes, des petites, des petits, des gros, des grosses, il n’y a que les maigres qui sont unisexes, du moins d’après la grammaire française.

Pasta par Michel Noirret

Non, non, non, non BHL n'est pas mort, non, non, non, non il aime toujours les tartes à la crème

© Wich

Je m’inquiétais récemment de l’étonnant quoique réconfortant silence de Bernard-Henri Lévy à propos du Covid 19.  Dérouté par le confinement, aurait-il oublié de signaler son décès à la presse ?

Pasta par Michel Noirret

Bouchez-Double, l'homme qui parlait à l'oreille des amnésiques

Allô tu m'entends? Non, l'avion de Lydia est passé juste quand tu me parlais... © Michel Noirret

Donc, Sa suffisance a décidé d’afficher en grand le plein soutien de son parti (ah ! s’il pouvait l’être !

Pasta par Michel Noirret

Des boulons (de "déboulonner") dans mon cacao

Dessin © Wich

Feuilleton.

(Lire l’équivalent de plus de deux pages sur un écran est une épreuve. Le sujet étant assez vaste, je scinde !)

1er épisode

Pasta par Michel Noirret

Des boulons dans mon cacao, 2ème épisode

© WICH

Résumé de l’épisode précédent :

A part Israël, plus aucun pays ne se revendique du colonialisme.

Pasta par Michel Noirret

Des boulons dans mon cacao. 3ème épisode

© WICH

Résumé de l’épisode précédent.
Le colonialisme, le racisme, l’esclavagisme c’est mal. Sinon, heureusement qu’on déconfine, on va pouvoir partir en vacances après avoir rien foutu pendant trois mois.

Pasta par Michel Noirret

J'accuse

© WICH

J’accuse la presse francophone, aussi bien belge que française, d’avoir complètement failli à sa mission d’information durant l’été.

Pasta par Michel Noirret

Je suis toujours Charlie

© Wich

Le procès en cours à Paris n’est toujours pas celui de l’obscurantisme, de la bêtise, de la férocité religieuse*. Elle est toujours là. Elle couve. Et pas seulement chez les islamistes...

Pasta par Michel Noirret

Frankenstein fait du José Happart

© WICH

Aaaaah ! jeunes gens, vous n’avez pas connu José Happart ? Il manque quelque chose à votre culture belge !

Pasta par Michel Noirret

Vivaldi a-t-il mérité ça ?

© WICH

A l’heure où vous lisez ces lignes, avez-vous remarqué dans votre vie quotidienne que nous avions un nouveau gouvernement fédéral ?
Rien de changé ? Des urines matinales toujours aussi limpides ?

Pasta par Michel Noirret

Viva la calotte!

© WICH

Dans La Libre Belgique, mon amer missel, le 6/10/20, une rubrique du chroniqueur plein de grâce (amateurs de contrepèteries, rire discrètement, s’il vous plaît) Eric de Beukelaer, abbé de son état : « Après le masque, le voile… »

Pasta par Michel Noirret

Les dieux sont tombés sur la tête?

© WICH

Sachant que le Centre Contre l’Islamophobie Français est, semble-t-il, un nid de Frères musulmans, que suite à la décapitation du professeur Paty il risque de gros ennuis, sinon la fermeture pour avoir quelque peu soutenu cet assassinat, je suis a

Pasta par Michel Noirret

Tous les cons ne sont pas morts du Covid. Il en reste. J’en ai rencontré.

© WICH

Le con est un humain libre. Il ne supporte aucune entrave à sa liberté et lorsqu’il lui arrive quelque chose de désagréable, c’est la faute du gouvernement. Ce n’est pas lui qui commettrait des erreurs de jugement. Le con a toujours raison.

Pasta par Michel Noirret

Le père No Way

D'après un artiste bien connu sur un plafond romain

Ceux qui me lisent savent que je ne suis pas un admirateur de Georges-Louis Bouchez, mais ça n’empêche pas de me sentir en parfait accord avec lui sur ce coup!

Pasta par Michel Noirret

Les caricatures, ça vous regarde pas

© WICH

C’est vous qui les regardez ! Délibérément ! car rien ni personne ne vous y oblige.
Si c’est pas du vice !
J’en connais qui vont finir en enfer !

Pages

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN