semaine 50

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Et Trump prie...

Humeurs d'un alterpubliciste par Patrick Willemarck, le 08 septembre 2017

... et les singes suivent. Photo de Pwillemarck prise en face de Tour et Taxis

Pile it High and sell it Cheap. C’est la devise des membres du Big Retail. Tu mets un grand parking devant ta grande surface et le tour est joué. Tu peux stocker des masses de produits que tu pourras vendre à la masse qui se gare gratos sur ton parking à des prix ‘pas chers’ en te faisant plein de thunes. C’est simple.
C’est comme dans les Media, Le Lay le patron de TF1 l’a dit : diffuse du populaire, du cul et des jeux et tu attireras la masse que tu peux vendre aux annonceurs. Tu leur vends des parts de cerveaux en leur permettant de matraquer le public que tu attires sur les bienfaits de leurs produits. Et si tu veux dominer, ajoute un peu d’astrologie et de météo parce que c’est ce que les gens veulent entendre : qu'il fasse beau et que les astres soient favorables. Hyper simple.
Pas étonnant que Big Media et Big Retail soient devenus potes. Ils étaient tellement chauds que toute la planète s’est réchauffée. Et ça, c’est une aubaine. Parce que ça crée des tempêtes que tu peux annoncer dans ton bulletin météo en la dramatisant. Le parking de Big Retail deviendra vite trop petit. Les gens vont affluer pour stocker un maximum d’eau et de batteries parce qu’un ouragan est synonyme de coupures d’eaux et d’électricité. Big Deal : pile it high and don’t sell it cheap, ils paieront n’importe quoi pour être à l’abri. Méga simple.

Du coup, Big Retail et Big Media sont devenus très très potes avec Big Water et Big Batteries. Appelez ça Big deal ou Big Complot, ils s’en foutent, ça marche. Et il n’y a pas que moi qui le dis. Il y a deux jours, Rush Limbaugh, grand supporter de Trump contestait que la Floride puisse être menacée après la Barbade. Dans le Washington Post, il prétendait que c’était un complot entre les médias et les distributeurs pour augmenter leurs chiffres d’affaires. Trump précédemment, y voyait l’effet d’un lobby des minéraliers et autres embouteilleurs d’eau de source.

Quand un président clame que les médias sont malhonnêtes, faire croire que les météorologues sont de la même veine, ne doit plus être dit. Le public mainstream le croit. C’est une métastase qui se développe et met en péril tous nos systèmes d’information. Bien sûr, ils ne nient pas l’existence d’Irma et d’Harvey. Ils nient leur impact : il est toujours moindre que prévu. Et si ça n’est pas une preuve de malhonnêteté, quelles autres preuves vous faut-il ? Telle est l’essence de leurs messages.

En 140 signes, dire que les prévisions sont exagérées par les lobbys Big Water, Big Retail et Big Media ( parfois appelé Big Fake News), ce n’est pas compliqué. Je me demande même ce que font les lobbys Big Croisières et Big Tourisme pour contrecarrer Big Water et Big Batteries. Mais, ça c’est une autre histoire.

Ces prévisionnistes et Big Media viennent aussi rappeler qu’il faut agir contre le dérèglement climatique comme le souhaitent les démocrates. Ce ne sont donc pas des alliés. Trump a compris le message, du coup, il prie. De là à devenir un Big Président de droit divin, il n’y a qu’un pas qu’il osera sûrement franchir.

Heureusement, la mauvaise presse survit encore, et il reste des journalistes qui résistent et veulent informer et non déformer.

Face à eux, il y a 65% des américains qui ne s’informent plus que via les réseaux sociaux et leur smartphone. Et là, l’apprentissage se fait en imitant les autres, en se laissant dominer. Le jeune confronté à ce canal d’info devient vite aspirant « singe » et plus aspirant « homme libre ». Si l’imitation est importante dans le processus d’apprentissage, il faut distinguer entre le modèle et l’exemple. Il y a des enfants qui ne peuvent dessiner que s’ils ont un modèle ; autrement dit, ils ne savent pas dessiner. Et puis il y a ceux qui ont appris par l’exemple, qui ont compris le mouvement, qui ont compris comment utiliser l’outil qu’ils vont s’approprier.

Où apprend-on à décoder l’info et la religion, encore ? Big Christians ? Big Muslims ? Big Cours de citoyenneté ?

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2017 design by TWINN