semaine 42

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Les aventures de Jésus et Harry Potter au pays des fake news

Humeurs d'un alterpubliciste par Patrick Willemarck, le 04 septembre 2017

source: Journal du Buzz

Il a étudié à l’ULB. Il est chirurgien et père de deux petits enfants qu’il a inscrit dans une grande école catholique de la Région bruxelloise. Il dit que ce n’est pas mauvais. Que leur mère a été dans ce type d'école et qu’elle a acquis une bien plus grande connaissance des religions et de leur histoire que lui avec ses cours de morale de l’athénée. Mon épouse, pur produit laïque, en entendant cela, ose dire que ce serait inimaginable pour elle. Le chirurgien s’en étonne. Son épouse bien éduquée vient à son secours.

Tout sourire, elle se met à nous expliquer que les religions sont évidemment politisées et que leurs pratiques et positions ne sont pas toutes idéales. Mais il y a tout de même eu de grands hommes, on ne peut pas le nier. Jésus, par exemple. Je n’ai pas avalé de travers, nous étions invités. Mais j’ai failli. Mon épouse aussi. J’ai essayé d’évoquer le fait qu’il a sans doute existé, mais que beaucoup de liberté a été prise dans le récit de ses aventures.

- Ce serait une légende, me demande-t-elle, un peu provocante.

- Un récit alimenté, traduit, interprété pendant des siècles et des siècles, en tout cas..

- On ne peut pas nier que Jésus ait eu un apport révolutionnaire : amour et égalité. C’est toujours très actuel et nécessaire.

- Oui, mais…

La conversation restera en suspens... Elle doit monter pour raconter une histoire à ses enfants. C’est mignon. En plus ça marche, les enfants s’endorment, effectivement. Elle leur lit du Harry Potter. Je me demande si elle leur dit qu’il n’a pas vraiment existé. Et pourquoi ne leur lit-elle pas les aventures de Jésus? Ils ont plein de points communs. Les deux aventuriers ont recours à des moyens étranges pour contrer les lois de la nature: l’un marche sur l’eau et l’autre fait du transplanage, une sorte de téléportation instantanée. Les deux s’élèvent dans les airs sans balais entre les jambes. Les deux pratiquent un vocabulaire araméen: abracadabra, par exemple, c’est de l’araméen. On ne retrouve pas ce mot dans les évangiles, me dira-t-elle sûrement. Oui, mais on y trouve beaucoup de magie et les évangiles ont été écrits bien après Jésus, ils se contredisent d’ailleurs et ils ont sans doute oublié ce fameux sésame.

En fait, pendant des siècles, l’histoire du christianisme n’a été écrite que par des chrétiens. Un autre regard sur les aventures de Jésus n’est que très récent. Selon les termes de Bart Ehrman, professeur de l’Université de Caroline du Nord: «Qu’est-ce que disent les auteurs païens de l’époque de Jésus sur lui ? Rien. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il n’existe pas la moindre mention de Jésus par ces contemporains païens. Il n’y a pas de trace de naissance, de transcription de procès, de certificat de décès. Il n’y a pas la moindre expression d’intérêt, pas de calomnies, pas de références passées, rien. Même dans tout le premier siècle, il n’y a quasiment pas de référence à Jésus par une source non juive ou non chrétienne. Et si le récit des aventures de Jésus n’était que du « fake news » avant la lettre ?

Les aventures d’Harry endorment les petits, c’est un fait, je l’ai constaté. Mais il n’est pas du tout impossible que les aventures de Jésus aient le même pouvoir qui perdureraient jusqu’à endormir le libre-examen des grands. Le problème c’est que le Libre-Examen n’est pas un superhéros. Et que les fake news ont de plus en plus de succès.

-

Plus d'infos? Sur la propagation des histoires de magie au niveau de l'état: les prières de Trump pour contrer l'ouragan Harvey; sur la réalité de Jésus, dans Slate.fr; un livre préfacé par Onfray et écrit par un prêtre défroqué.

 

Commentaires

Portrait de Patrick Willemarck
effectivement Olivier. ça date un peu mais ça vaut le détour: https://www.babelio.com/livres/Moorcock-Voici-lhomme/33582

Ajouter un commentaire

Du même auteur

Photo-montage © patrickwillemarck

... et les singes suivent. Photo de Pwillemarck prise en face de Tour et Taxis

Photo © Patrick Willemarck

Rome. Photo © Patrick Willemarck

Une des toiles de Jacqueline Ghaye qui expose chez Pêle-Mêle, 566 chaussée de Waterloo à 1050 Ixelles jusqu'au 8 septembre.

entreleslignes.be ®2017 design by TWINN