semaine 34

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Bethléem, entre mythe et réalité

L'as-tu lu,lulu? par Nous on l'a lu, le 09 décembre 2017

Les photographies de Véronique Vercheval nous proposent une promenade émouvante dans la vie quotidienne des Palestiniens.

La Palestine vit des moments terribles en cette année où l’on récapitule 50 ans d’occupation israélienne, de populations chassées jusqu’au-delà des frontières, de terres et d’eau confisquées, d’espoir de paix brisé et d’un impossible Etat viable avec Jérusalem comme capitale.

La mobilisation se fait mondiale contre la décision trumpesque de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, véritable coup de pied dans la diplomatie onusienne et dans les principes les plus évidents de la démocratie basée sur les droits humains.

A l’approche de Noël,  voici un livre lumineux : illustré par les très belles photographies en noir et blanc de Véronique Vercheval, cet ouvrage nous fait voir la Bethléem millénaire, berceau des mythes fondateurs du monothéisme, racontée par les voyageurs du 19 e siècle. Ces « nouveaux chevaliers de l’occident » qui vont renforcer le mythe de la Terre sainte, jusqu’à l’absurde, jusqu’à la grande blessure de la première guerre mondiale, jusqu’à cette longue et douloureuse entreprise des sionistes privant les Palestiniens de leur histoire, de leurs droits à leur pays, à un Etat.

Serge Hustache entame le dialogue entre ces écrivains voyageurs du 19ème siècle et les historiens, les analystes d’aujourd’hui.

Bethléem, occupée à 85 % par Israël, est profondément palestinienne. Son ancienne maire, Vera Baboun, citée en exergue, s’exclame : « Hélas, aussi longtemps que notre ville, qui fut le berceau du prince de la Paix, sera emmurée, la paix ne régnera pas. Nous sommes l’étendard de la paix, ses gardiens et ses défenseurs. » (G.L.)
_______________________________

  • « Bethléem, entre mythe et réalité », textes de Serge Hustache, photographies de Véronique Vercheval, édité par « l’Image et l’Ecrit » et « rencontre des Cultures d’Orient et d’Occident ».

Ajouter un commentaire

Du même auteur

Les formats informatiques se fichent bien du poète. Pour avoir une idée de la couverture, je l'ai tournée de 90 degrés. On fait ce qu'on peu(t).

entreleslignes.be ®2018 design by TWINN