semaine 50

Même pas mal

Le Chant la vie par Serge Noël, le 25 septembre 2018

... un matin de silence et de pluie... Photo © Jean-Frédéric Hanssens

avec mes mots devins qui parlent de la vie

j’avance à petits pas dans les plis des beaux jours

je m’avance et j’entends les mots blancs de l’envie

les mots sourds de la peur les rumeurs de l’amour

 

c’était en hiver un matin

un triste matin de janvier

dans le ciel des oiseaux éteints

dans la bouche un goût de gravier

 

c’est comme un goût de crève un drôle de goût d’ennui

un matin de chagrin de silence et de pluie

avec mes tristes doigts de corde de guitare

je touche et fais chanter les murs et les bâtards

 

j’ai passé ma journée à bouger des objets

à déplacer mon corps à faire des projets

j’ai supporté des gens des douleurs et l’effort

j’ai traqué des fumées j’ai bu des alcools forts

 

les gens parlaient de la zone 51

pendant qu’un pape mourant bénissait la foule

j’entrais en pourparlers avec mon cœur défunt

et des enfants mouraient dans les haines qui saoulent

 

pendant que cinq cents millions d’êtres humains bâfraient

dans la misère de six milliards et demi d’autres

les uns dans la fournaise et les autres au frais

la télé qui saignait hurlait aux bons apôtres

 

et les publicitaires disaient :

soyez généreux comme la mer

drôle de voyage organisé

voyage idiot voyage amer

 

et la mer se mourait sous des tonnes de mazout

et les oiseaux volaient comme des balles de plomb

j’ai vu des gens en ville que la famine broute

ils coulaient dans la mer insoupçonnée des longs

regards vides des autres et mon dieu c’était triste

j’ai dormi j’ai rêvé j’ai joué les artistes

 

au plus fort de l’hiver j’ai cru au mois de mai

et ça n’a pas marché je ne sais plus quoi faire

je ne sais plus quoi faire parce ce que cet enfer

m’empêche de penser de respirer d’aimer

Mots-clés

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2018 design by TWINN