semaine 43

Didier Comès, un grand classique 

Pérégrinations par Lucie Van de Walle, le 09 octobre 2020

Parmi les douze albums de Didier Comès ©L.VdW

C’est grâce à la Fondation Roi Baudouin, dépositaire de nombreuses planches de Didier Comès (1942-2013 ), que le public peut parcourir l’exposition « Comès, d’Ombre et de Silence . Proposées en grand format, de superbes planches principalement venues d’albums célèbres, comme Silence (1980) ,  La Belette ,  L’Ombre du corbeau , rappellent aux distraits l’originalité de ce grand dessinateur belge enraciné dans l’Ardenne dite « profonde ». La plupart du temps, ces histoires fantastiques à l‘écriture graphique rigoureuse plongent leur trame dans des campagnes désolées où rôdent plus qu’ils n’habitent, des personnages au faciès singulier et généralement inquiétant, ainsi que des animaux, étrange bestiaire des forêts. La forêt, univers vivant et végétal, prenant une part active au récit.

À l’instar de Tardi et de Hugo Pratt qui fut son ami, Didier Comès offre un travail en noir encre de Chine et en blanc ce qui donne des ambiances très tranchées avec un effet proche d’un négatif de photo argentique. Par ailleurs, le scénario est avare en textes et souvent les cases sont muettes. Aussi est-ce sur le dessin, son cadrage, son rythme que repose tout le poids de la narration.  

Selon une excellente scénographie, les albums sont mis en regard par deux, relevant ainsi des contrastes et des similitudes. D’autre part, des notices explicatives sur la biographie de Comès, sa technique, ses choix en général, ponctuent à point nommé un parcours intéressant de bout en bout pour (enfin) cette première grande exposition à Bruxelles. 

Un espace est réservé à quelques strips de Hugo Pratt, également accroc des planches muettes, ainsi qu’à quelques exemples signés par Christophe Chabouté, classé fils spirituel de Didier Comès. 

Comès, d’Ombre et de silence :  Jusqu’au 3 janvier, 2021, Musée BELvue, place des Palais, 1000 Bruxelles. Entrée libre. Visites sur réservation. Voir : https://www.belvue.be/fr/expo

Comès à huis clos : En parallèle, jusqu'au 2 mai 2021, la Maison Autrique, 1030 Bruxelles. 

Voir : https://www.autrique.be/fr/component/allevents/event/2785-comes-a-huis-clos.html

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Commentaires

Portrait de PISVIN Daniel
Est-ce la même exposition que delle présentée au musée en Piconrue à Bastogne, naguère? Il serait, par ailleurs, sot de passer à côté des 2 tommes "Didier COMES, l'encrage ardennais" de Albert MOXHET, Ed Musée en Piconrue. tome 1 Sorcellerie et croyances magico-religieuses. tome 2 Nains et légendes

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN