semaine 03

Installations à la Maison Losseau

Pérégrinations par Lucie Van de Walle, le 11 décembre 2020

Détail mural de la Maison Losseau © L.VdW

Structure en écho de Maria Fernanda Gusman© L.VdW

A priori, ce qui m’a amené à Mons c’est l’exposition  « Le Ciel ou la page », qui concerne des plasticiens du papier, soit des sculpteur-trice.s, des photographes, des relieur-euse.s et des graveur-euse.s. 

Toutes les oeuvres exposées sont singulières. Que les réalisations soient en papier de soie, en papier de cuisine, en papier de riz, en carton, chaque artiste retient l’attention. Il y a les 22 volumes blancs de Galigula de Camus, découpés, remontés, disposés, de Yasmina  Aboudarr, qui enchantent les spécialistes des reliures « à la Bradel » ; Il y a les oeuvres murales changeantes d’Anne Coy, où intrigué, le visiteur s’approchera le plus souvent de très près pour en comprendre à la fois l’ingéniosité et la simplicité. On trouve les structures blanches de Maria Fernanda Guzman, et puis on découvre « les plieur.euse.s », maitrisant une technique parfaitement bluffante et certainement exigeante comme celle qu’applique Francesca Scarito ou encore Dewi Brunet, qui s’emploie aussi au froissage pour un sophistiqué « Vis-à-Vis » de grande dimension. 

Au total, treize créateurs gravitant autour de l’Atelier du Livre occupent les salons d’exposition de la Maison Losseau, laquelle vaut à elle seule le déplacement. De l’extérieur, seules les portes métalliques richement ornées à la fleur et à la feuille de fuchsia tranchent avec la façade austère et par là évoquent le goût de l’ancien propriétaire du lieu. C’est qu’en 1899 l’avocat Jean Losseau (1869-1949) s’adressa à l’architecte Paul Saintenoy pour d’importants plans de réappropriation. Après les équipements modernes, à savoir l’électricité, le chauffage central à vapeur, l’ascenseur, les dalles de verre au sol, etc., vint l’aspect décoration. Du sol au plafond, tous les éléments sont inspirés par l’art nouveau nancéien et ce fut une parfaite réussite que le public peut admirer sur place.

Les parquets et mosaïques de marbre aux motifs exclusifs, les lambris et mobilier en bois précieux ornés de bronze, les staffs et pochoirs rehaussés d’or, vitraux et pâtes de verre aux nuances multicolores, tous ces ornements exquis furent réalisés par les meilleurs artistes et les artisans issus d’importants ateliers, comme ceux de Raphaël Evaldre, Henri Pelseneer, Émile Gallé, la Manufacture Daum ou encore Amalric Walter.  

Cette maison Losseau fut fermée pendant des années avant qu’un lourd travail de restauration n’aboutisse à son ouverture au public en 2015. Inévitablement certains aspects, comme des tissus ou des papiers peints,  sont restés en l’état, mais dans l’ensemble cet hôtel de maître avec ses salons aux somptueux et délicats lanterneaux, sa bibliothèque, son vestiaire ou son fumoir, ses éclairages aux orchidées, tout cela fut retenu pour inscrire cette adresse montoise sur la liste du Patrimoine exceptionnel de Wallonie. Bien entendu, il est possible de coupler cette visite avec l’exposition « Le Ciel ou la page ». 

Dans les annexes modernes de la Maison Losseau se loge aussi un Centre de la Littérature hainuyère où l’on trouve quelque 8000 ouvrages écrits par des auteurs locaux, ainsi que des archives composées de différents Fonds. Sans l’avoir pu vérifier, il a probablement un ou plusieurs exemplaires du premier tirage de Une Saison en enfer de Rimbaud, venu d’un stock abandonné et découvert par Léon Losseau, aussi mécène, collectionneur et bibliophile passionné. Ceci expliquant cela. 

 

Le Ciel ou la page : livres, tableaux et installations de papier. Jusqu’au 20 décembre 2020. Maison Losseau rue de Nimy, 37-39, 7000 Mons. Sur réservation. 

La Maison Losseau est accessible toute l’année. 

Voir :  https://www.maisonlosseau.be

 

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !