semaine 28

Pompéi, ruines mythiques

Pérégrinations par Lucie Van de Walle, le 01 mai 2020

Le printemps aurait pu se prêter à un city-trip vers Pompéi. À défaut, les amoureux de fouilles archéologiques auraient pu se diriger vers Paris, dont le Grand Palais avait mis au menu l’exposition immersive consacrée à cette ville antique anéantie par l’éruption du Vésuve en l’an 79. Ouverture prévue le 25 mars et forcément annulée, mais assez efficacement compensée par le site mis en place par le même Grand Palais. C’est que, dès sa conception, cette exposition immersive offrait un riche matériel visuel numérique qui fut rapidement disponible en ligne sous le site Pompéi chez vous

Grâce, notamment, au professeur Massimo Osanna, directeur du fameux Parc archéologique qu’est Pompéi et aussi Commissaire de l’exposition à Paris, on y trouve les images des fouilles les plus récentes réalisées sur place ainsi qu’une sélection des médias spécialement produits à l’occasion de cette exposition. 

Ce voyage considéré comme « non essentiel »  pourra donc - en partie -  se réaliser à coup de clics pour des aventures 3D, VR, AR. Des chemins que j’ai expérimentés pour vous via les différents onglets du menu. 

Les vidéos viennent en premier. Assez courtes, efficaces et clairement commentées, les premières sont dédiées à deux Domus, celles qui ont le plus récemment été mises au jour. Successivement présentées dans leur état actuel et dans leur état originel, donc avant l’éruption volcanique, il y a la Maison au jardin avec ses fresques et graffitis. Cette maison est présentée en réalité virtuelle ainsi que la Maison d’Orion et sa mosaïque spéciale qui amène bien des  interrogations aux spécialistes. 

L’étape suivante est réservée à la statue en marbre polychrome de Livie, trouvée dans la Villa des Mystères. Cette fois, c’est une expérience de réalité augmentée que l’on peut atteindre par un code QR, le tout étant enrichi d’anecdotes. Évidemment, de mon point de vue, cette réalité augmentée renseigne sur l’oeuvre, mais ne permet pas le rendu de la texture, la subtilité des ombres, les irrégularités qui donnent, même par-delà les siècles, une proximité avec la patte de l’artiste. 

Une autre halte ouvre sur un volet plus pédagogique qui s’adresse aussi aux jeunes, qu’ils aient ou non connaissance de l’existence de cette ville romaine et de la tragédie qui devait l’anéantir. Cet onglet donne accès à une web série en 12 épisodes fraîchement réalisés par l’Inrap, soit l’Institut national de recherches et archéologies préventives. Ces films d’animation sans ordre imposé sont des capsules d’environ 4 minutes qui montrent le mode de vie des Romains à travers l’exemple de Pompeï. Par exemple, des objets du quotidien, de l’urbanisme, des artisans, etc. Par la même occasion, j’ai découvert que ce site de L’Inrap développe pas mal d’autres sujets ayant trait à des fouilles archéologiques situées en France. 

Un autre onglet amène un chapitre qui propose des dessins du XIXème siècle lesquels furent réalisés par des étudiants en architecture en résidence à la Villa Médicis à Rome. Ces Envois, nom qui est donné à ces dessins, montrent des « restaurations » fictives de constructions de Pompéi. C’est un volet documentaire étonnant et surtout très esthétique. 

La Réunion des musées nationaux - Grand Palais n’a pas manqué de proposer quelques pages du catalogue de l’exposition, ni même de joindre la totalité du contenu de l’audioguide qui est lié aux photographies des pièces décrites et bien réelles qui devaient jalonner le parcours pédestre de Pompéi. Comme pour toutes les autres expositions en séjour au purgatoire, on ne sait si celle-ci, qui par rebond évoque la fragilité humaine face aux éléments, aura un jour l’occasion de se concrétiser en public.

Informations : 

https://www.grandpalais.fr/fr/expo-pompei-chez-vous

https://www.inrap.fr/actualites/recherche

 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN