semaine 47

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Théâtre british style

Pérégrinations par Lucie Van de Walle, le 20 octobre 2017

"Les Faux British", une comédie insensée et désopilante © Grégory Navarra

Je fréquente fort peu les comédies et, si on m’obtient facilement un sourire, le rire franc n’arrive qu’en de très rares occasions. Avec la pièce  Les Faux British  qui vient d’être créée au Théâtre Le Public à Bruxelles, le prétexte me fut donc donné d’expérimenter ce qui fait rire une majorité de spectateurs français depuis plusieurs saisons. 

Molière 2016 de la meilleure comédie, ces «Faux British  à l’énorme succès public, est signé par trois auteurs britanniques, à savoir Henry Lewis, Jonathan Sayer et Henry Shields et au vu résultat, on imagine sans mal que ces compères ont dû passer ensemble des soirées délirantes.  Passée le Channel, la so british comedy dûment traduite, a énergiquement chatouillé les zygomatiques hexagonaux. 

L’intrigue policière de la pièce est volontairement cousue de fil blanc et met en mouvement et en verve, si l’on peut dire, une troupe de théâtre amateur au sommet de sa maladresse et de son incompétence. Ce qui se passe sur scène est la fois énorme et inracontable, et ce ne serait pas sympathique pour le futur spectateur d’en dévoiler ici les ressorts. L’effet de surprise n’est-il pas un des moteurs majeurs de la soirée menant inexorablement vers un chaos matériel et verbal, et aboutissant au désastre absolu. Les contretemps qui rythment le spectacle sont de plus en plus serrés et on peut se demander si c’est la raison d’une double distribution – deux fois 7 acteurs - en alternance. Un peu comme à l’opéra où une cantatrice soumise à une partition vocalement très exigeante la chante en alternance avec une deuxième cantatrice. Enfin, ai-je ri franchement ? Oui, pour une bonne part de la soirée. Mais je n’ai pas le rire tenace et, sur fond d’euphorie générale, mon sérieux d’origine a insidieusement repris le dessus. 

« Les Faux British » : Mise en scène : Gwen Aduh. Avec (en alternance) : Baptiste Blampain, Benjamin Boutboul, Bénédicte Chabot, Laure Chartier, Damien De Dobbeleer, Laure Godisiabois, Michel Kacenelenbogen, Cachou Kirsch, David Leclercq, Gaëtan Lejeune, Bruno Mullenaerts, Thibaut Nève, Simon Paco et Simon Wauters. 
__________________________________________________________________________________________

Théâtre Le Public, rue Braemt , 64-70, 1210 Bruxelles. Jusqu’au 31.12.17. Relâches du 31.10.17 au 04.11.17

Spectacle à voir en famille dès 10 ans. Durée : 1h30. Réservations : 0800 944 44 

Autre : www.theatrelepublic.be

 

Ajouter un commentaire

Du même auteur

La Galerie Verhaeren à Bruxelles, un lieu dynamique consacré à la photographie ©Galerie Verhaeren

Christo, collage 1975 : The Pont Neuf Wrapped (Project for Paris).©LVdW

"Les Faux British", une comédie insensée et désopilante © Grégory Navarra

Groupes de figurines aux instruments de musique. Photo © jherrent

Le groupe We Stood Like Kings jouera life sa musique pour le film "Koyaanisqatsi", chef-d’œuvre du réalisateur Godfrey Reggio.

Enfants de Cuzco (Pérou) 1976, photo en studio mobile ©Irving Penn

“Nos Vies ordinaires”, un des succès de La Compagnie Maritime ©Veronique Vercheval. 

entreleslignes.be ®2017 design by TWINN