semaine 34

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Immigration répréhenCible.

Pasta par Michel Noirret, le 31 mai 2018

Bien sûr qu’il a raison le nazillard-en-chef d’Anvers : la responsabilité des parents de la petite Mawda est engagée ! S’ils avaient été un peu plus attentifs à leur enfant, ils n’avaient qu’à détourner la balle ! mais pensez ! À trente dans une bagnole, occupés à manger les Mac Do des occidentaux ! et que je te raconte des blagues ! que je te fais des doigts d’honneur aux poulagas ! ils n’y ont même pas pensé ! Et on voudrait qu’on les plaigne !

De plus, d’autres l’ont dit, ils n’avaient qu’à obtempérer aux ordres de la police et arrêter la voiture. C’est très facile, surtout quand on est passager d’une camionnette parmi trente autres zigotos ! Et puis, c’est l’argument facile « C’est pas moi, c’est l’autre ! » dont se servent régulièrement ceux qui ne veulent pas assumer leurs responsabilités. Fin observateur le nazillard d’Anvers !

Ensuite, ils n’avaient qu’à ne pas émigrer ! Est-ce qu’on émigre, nous ? Est-ce qu’on va bouffer le couscous des Kurdes, nous ?

Et puis emmener ses enfants dans une aventure aussi dangereuse que l’émigration ! A-t-on idée ? Ils auraient été plus avisés de les laisser sous les balles de cette racaille d’Erdogan, c’est le sort des Kurdes en ce moment. On en parle beaucoup moins que les Palestiniens, mais c’est parce que c’est nouveau.

De dangereux récidivistes, ces parents : arrêtés une première fois par la police, renvoyés à leur point de départ, rien à faire ! ils recommencent ! Si c’est pas de l’entêtement !

Vexant, en plus ! c’est en Angleterre qu’ils veulent aller. C’est pas bien chez nous peut-être ? Elle sent le pâté la Belgique ?

Mais voilà, on a des accords avec l’Angleterre pour empêcher les migrants de devenir des rosbifs comme les autres. Pas le choix, faut respecter les accords. On rigole pas avec les accords.

C’est vrai ça. Si par exemple on regarde les ventes d’armes de la Belgique à l’Arabie Saoudite, y a des accords comme quoi elles doivent rester en Arabie Laoucé et pas servir à bombarder les pays voisins, ou se retrouver aux mains de la racaille Daeshoise.

Des fouille-merdes qui respectent rien nous informent que lesdits accords c’est comme du pipi de chat pour nos chers Arabiens Soulébites. Normal. Avec tout le personnel, le matériel qu’on doit déployer, le mal qu’on se donne pour empêcher les migrants d’aller faire la bise à Thérèsa mayla-ou-tu-peux, vous pensez si on a le temps de s’occuper de ce que deviennent nos armes ! Du moment qu’elles sont payées…

En politique, faut faire des choix. C’est pas facile. Regardez, Charles-le-Chauve, il en perd tous ses cheveux.

Finalement, une balle, une morte : efficace ! Un bon début. Quand Franckenstein, Jambon-de-bâillonne et leur nazillard en chef auront les mains libres, sûr que les flics pourront y aller carrément au bazooka. On en zigouillera plus d’un coup et on viendra pas pleurer sur le sort de malheureux parents, ça fera juste un gros tas fumant de viande de bougnoules et on en parlera plus.

Malheureusement, les trois ci-dessus ne sont pas seuls. La coulée de merde se répand, faut voir ça sur les réseaux sociaux ! si on cherche des volontaires pour faire le boulot, on va refuser du monde.

 

Que le Monstre en Spaghetti Volant vous touche de son appendice nouilleux.

Ramen.

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2018 design by TWINN