semaine 42

J'ai pas trouvé de titre, mais celui du dessin de Wich convient très bien

Pasta par Michel Noirret, le 07 octobre 2019

Les religions, quasiment toutes, ont comme finalité le contrôle social, absolu si possible, et ne sont pas regardantes sur les moyens d' y parvenir. L’Histoire et l’actualité, sanglantes, violentes, le montrent à suffisance. Si certaines, notamment dans nos contrées se sont calmées ce n’est nullement par bon sens, souci de justice ou de respect, mais parce qu’elles ont été vigoureusement combattues.

Le problème n’est pas la croyance, chacun peut croire à ce qu’il veut, on s'en fout, mais la tendance générale de nombre de croyants, de leurs institutions ou de ce qui leur en sert, de vouloir imposer à leurs semblables les conditions de vie que la foi leur commande.

Ainsi, l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, l’amour libre et j’en passe, sont interdits, sanctionnés au besoin par la peine de mort.

A force de combats, ce sont devenus, chez nous en tout cas, des droits, fragiles, sans que, contrairement à ce qu’ils voudraient bien faire croire, les croyants soient tenus de s’y soumettre. Ils continuent à faire, en ces domaines, ce que bon leur semble, sans que le Centre d'Action Laïque leur fasse un gros doigt ou les gros yeux.

Qui dit contrôle social dit forcément action politique pour le mettre en place et le maintenir.

Par conséquent, les religions sont des partis politiques comme tous les autres mais bien plus pernicieux, car ils prétendent qu’ils n’en sont pas, qu’ils sont d’une autre nature, on ne sait pas laquelle, on dit généralement d’ordre métaphysique, car la métaphysique permet de dire n’importe quoi tout en ayant l’air vachement intelligent. Ca impressionne le benêt.

Leur président de parti, ou Petit Père des Peuples, ou Grand Timonier, ou Caudillo, ou Duce, ou Führer, ou tout en même temps, est une mystérieuse entité cachée on ne sait où, sinon dans leur cerveau, qui les contraint, ils n’y peuvent rien, c’est comme ça, de dicter leurs lois à l’ensemble de l’humanité, pas moins. Mégalos en plus !

C’est néanmoins ce qui fait une différence avec les autres partis. Eux, on connait leurs dirigeants. Contrairement à celui des religieux, ils ne se privent surtout pas d’apparaître en public, c'est quasiment leur fond de commerce. Mais on peut se foutre de leur gueule sans retenue, les caricaturer, ils n’ont pas de tueurs à leur disposition pour faire taire les humoristes. Il est possible que ce ne soit pas l’envie qui leur manque, mais ils suscitent rarement des vocations de kamikaze. C’est déjà ça.

Les religions étant, quoi qu’elles en disent, des partis politiques, totalitaires qui plus est, il n’y a pas de raison de trouver des circonstances atténuantes à leurs délires violents parce qu’ils seraient d’origine mystique. Mystificatrice serait plus exact. Les mécréant&s normalement constitué&s n’oublieront pas un bras d’honneur à la Gauche-gnangnan qui pratique d’autant mieux l’amalgame qu’elle prétend le combattre: ce n’est pas parce que des Zemmour voudraient faire croire que leur haine raciste est un combat contre des idées et des actes qu’une religion est liée à une « race ».

C’est une idéologie, rien d’autre et aussi malfaisante que celles des dits Zemmour, sous quelque déclinaison qu'ils se présentent.

Ainsi, à la lumière, ou plutôt à la noirceur de ce qu’il vient de se passer à la préfecture de police de Paris, il serait temps de se poser des questions quant au parti politique connu sous le nom d’Islam. (Je ne parle pas de celui des abrutis qui en ont créé un qui porte ce nom. Reconnaissons-leur tout de même le mérite de ne pas se cacher !)

Soyons certains que si c’était des membres d’un parti d’extrême gauche ou d’extrême droite qui se livraient aux exactions auxquelles se livrent les affidés d’on ne sait quelle tendance des phalanges d’Allah, il y a longtemps qu’il serait interdit, ses filières démantelées et ses responsables sous les verrous.

C’est pourquoi, comme Grand Nouilleux de Belgique je ne saurais trop recommander aux croyants pacifiques et soucieux d’harmonie avec leurs contemporains et eux-mêmes, une conversion générale au Pastafarisme, la seule religion vraiment universelle, car elle accepte toutes les autres. On peut être catholique et pastafari&, bouddhiste et pastafari&, musulman§ et pastafari& etc, ça ne regarde personne. L’adepte du Monstre en Spaghetti Volant acceptera volontiers de boire un coup avec n’importe quel croyant paisible, même s’il ne boit que de l’eau, personne n’étant parfait.

Que le MSV vous touche de son appendice nouilleux

Ramen.

Rappel : le signe § (deux nouilles entrelacées) indique que le mot qui en bénéficie, en grammaire pastafarienne est à la fois au masculin et au féminin et réciproquement.


 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN