semaine 42

L'inflation menace les Grands prix

Pasta par Michel Noirret, le 30 septembre 2019

La semaine dernière, le Comité international d’observation de Flatulents Publics a décerné son Grand Prix Trou-du-Cul, mondialement connu dans la rubrique « Humeur » d’Entre Les Lignes.

C’était sans doute prématuré, car cette semaine, c’est un véritable déferlement de trouduculeries qui s’abat sur notre planète déjà bien mal en point.

Et précisément, cette affluence de candidats à la gloire concerne au premier chef le réchauffement climatique.

Tirons en l’honneur de nos potentiels lauréats une triple et chaleureuse péterie d’acclamation !

Pout! prout! prout! - prout! prout! prout! - prout! prout! prout!

C'est pas qu'Entre Les Lignes vire scatologue, c'est une simple question d'honnêteté : Sous quel autre angle rationnel aborder les débordements buccaux de certains individus publics  ? ( à ne pas confondre avec des femmes publiques, honnêtes travailleuses qui mériteraient un peu plus de considération).

C’est un vrai plaisir pour le social-proctologue d’observer, de Michel Onfray , ignoble ; depuis qu’il donne dans le show-bizz plutôt que la philo, son nombril lui est monté à la tête.

(https://www.nouvelobs.com/planete/20190724.OBS16332/michel-onfray-se-dechaine-contre-greta-thunberg-la-cyborg-suedoise.html)

en passant par Nicolas Sarkozy, (https://www.youtube.com/watch?v=n8hheWxVP5I) qu’on ne décrit plus,

Emmanuel Macron, (https://www.lalibre.be/planete/environnement/le-gouvernement-francais-totalement-mobilise-contre-greta-thunberg-5d8b3cb9d8ad5878fd64ba55) , grand écolo de toujours, comme chacun sait, alors que par exemple, en France, ainsi que le rapporte le Canard Enchainé du 25/09, on s’apprête à construire une route d’une dizaine de kilomètres qui va détruire faune et flore rares et protégées. Pour qu'elle ne voit pas ça il suffirait à Greta de traverser la route et d'aller manifester plutôt en Pologne où le « greenwashing » officiel ne fait pas encore partie de la bonne gouvernance, comme ils disent,

Bernard Pivot, qu’on a connu un peu plus spirituel, https://www.lalibre.be/recherchequery=le+tweet+genant+de+bernard+pivot+l+egard+de+greta+thunberg+ne+passe+pas+du+tout+

Bernard Arnaud, vendeur de verroterie pour porte-monnaie prétentieux, https://www.levif.be/actualite/international/greta-thunberg-se-livre-a-un-catastrophisme-absolu-juge-bernard-arnault/article-news-1195513.html

Brune Poirson, https://www.youtube.com/watch?v=zq0ijLMd6lA vice-présidente de l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire en France. Elle s’étonne que Greta ne propose pas de solution ! Etant entendu que ce n’est pas aux membres du gouvernement d’en proposer ! Manquerait plus que ça, quoi !

Et plein d’autres bien de chez nous qui n’ont pas encore eu l’occasion de se manifester ; plaisant disais-je de voir tous ces vieux cons et vieilles connes (les termes « vieux ou vieilles», n'ont rien à voir avec leur âge biologique, mais à leur état de délabrement mental), essayer de discréditer une gamine qui ne fait pas des ronds de jambe et ne manque jamais une occasion de leur rappeler les divers enfumages, notamment des COP 21, 22, 23 etc auxquels ils ont prété leur aimable complicité.

C'est évidemment plus facile de s'en prendre à elle, de la traiter ce cyborg, plutôt que Jean-Pascal Van Ypersele, ancien vice-président du GIEC, https://www.lalibre.be/planete/environnement/jean-pascal-van-ypersele-je-soutiens-greta-thunberg-a-200-c-est-une-jeune-fille-surdouee-5d8d939af20d5a53cc1376d0? qui, comme la plupart des scientifiques, affirme qu'elle répète ce qu'ils disent depuis vingt ans. Et plus!

Chirac, on l'a abondamment cité cette semaine, a dit dans un des premiers pince-fesses mondiaux soucieux de verdure : « Notre maison brûle, mais nous regardons ailleurs ». C'était bien bien ça, mais à part regarder ailleurs qu'a-t-il fait pour éteindre l'incendie ?

Ses successeurs font mieux : la maison brûle mais ils caillassent les pompiers.

Le Monstre en Spaghetti Volant se réjouit. Ayant créé le monde par erreur un lendemain de cuite, il ne devra pas le détruire lui-même, nombre de ses créatures s'en chargeront toutes seules.

- Jehova, Yavé, tas de feignants, remettez-moi ça vite fait! s'exclame-t-il en vous touchant de son appendice nouilleux.
Ramen.

 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN