semaine 50

Des armes pour les guerres odieuses de l’Europe

Zooms curieux par Gabrielle Lefèvre, le 25 mars 2018

Les Kurdes étaient venus en nombre pour crier leur désespoir face au massacre de leur compatriotes par l'armée turque. Reportage photos © Jean-Frédéric Hanssens

Le souffle nouveau du printemps ensoleillait Bruxelles lors de la manifestation du 24 mars contre le racisme. Le cœur battait fort au rythme des marcheurs réunis autour de calicots divers, alliant la lutte contre les injustices sociales à la dénonciation du racisme fatal aux réfugiés et migrants. La « spiritualité musulmane » côtoyait les Juifs progressistes qui savent bien ce que racisme veut dire dans l’histoire récente. Il y avait des syndicalistes rouges et un peu de vert, des femmes blanches, noires, en foulard ou non.  Des anti-OTAN et des anti-NVA. Un bon contingent PTB et ses jeunes Redfox bien hardis étaient suivis d’Ecolo, plus discret.

Les Kurdes massacrés par la Turquie

Le groupe le plus visible - parce que témoin d’une tragédie - était celui des Kurdes, clamant le désespoir d’un peuple massacré sous nos yeux par les forces du dictateur turc Erdogan, depuis le 20 janvier à Afrin. Il s’agit en effet d’une guerre sale, un massacre de femmes, d’enfants, de vieillards perpétré par des militaires turcs, des mercenaires d’Al Nusra, de l’armée syrienne libre et de Daesh, disent ces manifestants qui n’hésitent pas à qualifier cela de génocide.

Ce massacre de grande ampleur ne peut se faire sans l’appui de l’OTAN, hurlent les manifestants qui appellent tous les démocrates et défenseurs des droits humains à rejoindre la manifestation anti-OTAN du 27 mars à Bruxelles. (1)

Pendant que l’on manifestait à Bruxelles, Mediapart publiait une enquête fracassante réalisée avec le réseau European Investigative Collaborations (EIC) : l’argent donné par l’Union européenne à la Turquie pour retenir l’afflux de réfugiés, notamment syriens, en deçà de nos frontières, a servi à des équipements de type militaire dont certains sont utilisés dans la guerre contre les Kurdes en Syrie. Des véhicules blindés sont utilisés contre des réfugiés fuyant les bombardements. (2) L’indignation grandit quand on sait que l’UE vient de débloquer la deuxième somme de 3 milliards d’euros en faveur de la Turquie pour que ce pays en guerre bloque chez lui et en Syrie les réfugiés de la guerre…  

Pas d’avions de chasse chez nous

Voilà comment l’argent européen, venant de nos contributions, est utilisé contre les droits humains les plus sacrés. Lors de la manifestation, était aussi diffusé un appel lancé aux pacifistes mais aussi aux démocrates qui ne peuvent accepter que l’argent public serve à financer des actions de guerre, surtout des guerres injustes, non pas des opérations de défense de nos populations mais des actions d’offensive par rapport à des plus démunis que nous. Ainsi, la plateforme « pas d’avions de chasse » mobilise contre la dépense parfaitement inutile que veut faire le gouvernement, dans le cadre de ses accords OTAN, pour le remplacement des avions de chasse et bombardiers dont on vient d’apprendre qu’ils ne sont pas aussi périmés que le prétendait l’armée. (3)

 A ce sujet, on peut se demander pourquoi le ministre de la Défense n’a pas démissionné après la révélation du mensonge des plus hauts gradés de l’armée au sujet de ce remplacement d’avions. Mais il y a longtemps, maintenant, que nous savons que l’honneur en politique est largement dévalorisé ! Reste aux citoyens à protester, encore et encore,  à exiger que ces sommes astronomiques, 3,6 milliards d’euros, exigées par l’OTAN, soient consacrées à l’aide aux plus démunis : 16% de la population belge vit en dessous du seuil de pauvreté, soit 1 Belge sur 6, au refinancement de la Justice (4), à la coopération internationale, à une réelle politique écologique de mobilité, etc.

Oui, le printemps est chaud à Bruxelles !

1. Manifestation Stop Nato, 27 mars 2018, 12 h à 14 h avenue Baudouin, (Métro Yser), meeting à 14 h à Schuman.

2.  http://pasdavionsdechasse.be/

3. https://www.mediapart.fr/journal/international/240318/l-europe-paye-des-equipements-militaires-la-turquie-pour-refouler-les-refugies?utm_source=20180324&utm_medium=email&utm_campaign=QUOTIDIENNE&utm_content=&utm_term=&xts=&xtor=EREC-83-%5BQUOTIDIENNE%5D-20180324&xtloc=&url=&M_BT=59906969299

4. http://entreleslignes.be/humeurs/zooms-curieux/justice-la-r%C3%A9volte-des-robes-noires













Reportage photos © Jean-Frédéric Hanssens

 

Mots-clés

Commentaires

Portrait de Hecq Françoise
Pas n seul panneau sur les ravages du sexisme,ce fléau ,dans ses spécificités racistes ne fait q'occasionellement partie des "combats" laîques L'avortement oui mais es centaines de femmes tuées par leur conjoint, non; les inégalités de salaires, non plus

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2018 design by TWINN