semaine 03

« Eléphantine veut tout savoir sur sa zézette »

Zooms curieux par Gabrielle Lefèvre, le 19 décembre 2018

Voici un album pour enfants, et plus spécialement pour les petites filles, écrit et dessiné avec grâce, pudeur et justesse psychologique. Il brise avec élégance un des plus anciens tabous concernant la sexualité : celui du plaisir et de la masturbation chez les petites filles.

L’auteure, Natacha De Locht, ne pouvait plus laisser passer les préjugés et le sexisme dans le monde des livres et des jouets pour enfants, et la manière hypocrite et dénigrante dont on décrit les premières sensations sexuelles dans certains livres pour enfants, genre le « hérisson qui grogne la nuit (authentique !). Elle voulait aussi insister sur les notions de plaisir, d’intimité, de consentement. Bref : du respect que les petites filles doivent obtenir non seulement des garçons mais aussi des parents. Dès l’âge de 5 ans, il est possible d’évoquer ces sujets et le dessinateur, Laurent Carpentier, par le biais de personnages animaliers qui ressemblent à des jouets d’enfants permet de tout dire avec délicatesse et humour.

Joëlle Smets, journaliste et sexologue qui écrit la préface de ce petit livre insiste sur le paradoxe entre l’hyper sexualisation de notre société et les tabous et ignorances qui prévalent encore. La revendication du plaisir date des années 70 seulement, après des siècles d’obligation pour les femmes de servir à la reproduction et pas à leur propre épanouissement. Or, ce plaisir, cet épanouissement s’apprend par la connaissance du corps et par la masturbation qui est un processus tout à fait naturel de cet apprentissage à la vie sexuelle. Chez les bébés, des lubrifications vaginales sont constatées. Plus tard, la petite fille découvre un clitoris sensible et vers 4, 5 ans, elle découvre que c’est bien agréable ; un plaisir que l’enfant recherchera aux environs des 10 ans. Ce début de vie sexuelle se construit bien ou moins bien selon l’environnement familial et parental, insiste Joëlle Smets. Le livre qui donne des explications simples sur le corps féminin apporte une aide importante aux parents dans leur dialogue avec leur enfant.

Les notions d’intimité et de consentement sont essentielles quand on sait que de nombreuses maltraitances et des viols de petites filles sont commis par des membres de la famille. Ces notions peuvent être transmises très tôt aux enfants, dans le cadre des maternelles et des primaires déjà. « Nous souhaitons une réelle éducation à la sexualité dans les écoles », plaide Sylvie Lausberg, présidente du Conseil des Femmes francophones de Belgique et promotrice des cours d’EVRAS (Education à la vie relationnelle affective et sexuelle). Une action soutenue par la Fédération laïque de centres des planning familial tant l’information tout public est essentielle à la création d’une société où le respect envers les femmes passe par une reconnaissance de l’égalité entre garçons et filles, par une vision naturelle et consciente de la sexualité, par une meilleure connaissance des droits sexuels et reproductifs des femmes.

La prochaine parution de cette collection sera « Renardo veut tout savoir sur son zizi ». Les bouts de chou petits et grands sont gâtés !

 

Mots-clés

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN