semaine 04
Portrait de André Fromont
Haïculs bénis/André Fromont

Merveilleuses punaises

Le 24 novembre 2017

&

Image: 

Ne pas croire aux fantômes
N’empêche pas d’entendre
Parfois
Les voix de ceux qui ont vécu

Les punaises
Les merveilleuses punaises
Soutiennent des déchirures d’images
Retiennent des fins de phrases
S’abandonnent à vieillir
Sous le feu d’une ligne de soleil
Où danse la poussière
La merveilleuse poussière

Une télé toute ronde sort d’une cloison
Elle joue un combat d’indiens
En noir et blanc
Pour les disparus du quartier
Tous assis sauf un
Qui tourne les boutons
Noirs et blancs
Et couvre l’image de son gros cul
T’es pas transparent, râle-t-on

Dans un souffle du son
Disparaissent les disparus
Et les indiens
Chacun derrière sa punaise
Sa merveilleuse punaise
Machine rouillée
A remonter de temps en temps
Le temps
Le merveilleux temps

Ne pas croire aux fantômes
N’empêche pas d’entendre
Parfois
Les voix de ceux qui ont vécu

07/01/2007

Commentaires

Portrait de jottrand
super André , je ne te savais pas poète ni blogueur ! à bientôt Sylvie

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN