semaine 48
Portrait de André Yoka Lye
Confidences du chauffeur du Ministre

Covid-19 : SUSPENSE !

Le 30 octobre 2020

Suspense. L’autre jour, ce jeudi- là de tous les dangers, à l’annonce de la déclaration exceptionnelle de l’Autorité suprême, le soleil a semblé freiner son évolution. Vertige et éclipse au firmament. Toute la ville de Kinshasa a semblé rouler à l’envers, sens inverse, sens dessus-dessous. Les écoles ont dû renvoyer à l’avance les enfants ; et les services de l’administration publique et privée ont mis en congé le personnel. D’où des bouchons inextricables dans tous les carrefours de la ville…

Le comble du suspense a été, pour nous, la mise en congé impromptue du cabinet sur ordre de Son Excellence le Ministre des Affaires Stratégiques et Tactiques (à prononcer avec respect…). Le Ministre a renvoyé tout le personnel, toutes affaires cessantes. Qui sait, le pire n’était pas impossible. Tout le cabinet mis en congé sauf le garde du corps, la secrétaire particulière et moi-même, le chauffeur tous-terrains…

Nous réaliserons en fin de compte qu’il nous fallait une équipe discrète du cabinet pour accompagner notre Ministre dans la périphérie de la capitale afin de consulter le féticheur de Son Excellence.

… Quelle surprise chez le féticheur ! Le parking aux abords de l’habitation du gourou était comble, avec en embouteillage un grand nombre de véhicules officiels des « clients », toutes plaques d’immatriculation camouflées… Mon Ministre a dû téléphoner d’urgence et user de son titre d’« autorité morale mouvancière »  pour  être admis en priorité chez le féticheur et par une porte dérobée.

De toute évidence, la démarche du Ministre auprès du gourou consistait à savoir d’avance ce que dirait l’Autorité suprême dans son allocution énigmatique, et en mesurer déjà les conséquences politiques. D’autant plus que l’annonce de cette allocution exceptionnelle de l’Autorité suprême avait été précédée la veille par une série de coups de théâtre, dont le coup de force de l’installation des juges de la Cour constitutionnelle, malgré les récriminations des alliés-opposants ; dont le report du Conseil des ministres ainsi que par ailleurs, le report de la session du parlement. Alibi officiel de tout ce charivari : le rebond et la récidive de la covid -19 …

… Après avoir consulté les cauris dans la pénombre de son officine remplie de fétiches et autres amulettes bizarroïdes, dont des osselets et des testicules de chauves-souris séchés, le gourou a tranché : re-ma-nie-ment im-mi-nent !

… Ce que je raconte là, c’est le garde du corps qui a raconté à la secrétaire particulière qui elle, me l’a raconté chuuut ! sous le sceau de la confidence !

C’est ainsi qu’au sortir de ce confessionnal du gourou, notre Ministre semblait plus que bouleversé. Fait rare, j’ai pris mon courage à deux mains, et je lui ai proposé un détour vers notre bar-nganda du quartier, question de se déstresser en compagnie de mes copains ambianceurs et cuiteurs. Avait-il donc le choix, pauvre Ministre, après les funestes prédictions de son gourou !  Une fois dans le bar, j’ai installé mon Ministre et sa délégation dans un coin confortable, mais à l’écart des curieux et devant un écran de télévision, afin de suivre l’allocution exceptionnelle si attendue.

Mais entretemps, à force d’attendre, notre Ministre s’était assoupi, et commençait même à ronfler bruyamment, lorsque l’a réveillé le brouhaha des ambianceurs saluant la fin de la brève allocution de l’Autorité suprême. Notre Ministre n’avait donc pas suivi, et j’ai lu l’angoisse dans son regard, une fois réveillé. La secrétaire particulière s’est empressée de le rassurer : le remaniement était pour le moment … reporté !  Rasséréné, le Ministre a payé une tournée générale à tous les consommateurs présents au bar-nganda…

Image: 
Un féticheur à Matété, commune de Kinshasa. Photo © Mediacongo.net

Mots-clés

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN