semaine 29
Portrait de Gabrielle Lefèvre
Gabrielle Lefèvre

Vivre. Les métiers du social

Le 28 janvier 2019

Ils sont les sourires de la solidarité, les techniciens de l’entraide, les réparateurs de vies cassées… Les travailleurs sociaux sont devenus des professionnels, en cent ans d’évolution de leur métier, des formations, des travaux menés dans le monde entier.

Cette exposition est une occasion rare de découvrir l’histoire d’un métier qui fut d’abord lié à la charité, à la bienfaisance, à la philanthropie. Elle a été mise sur pied par la Fonderie, un lieu magique qui nous retrace le passé industriel de Bruxelles, et par l’Association Belge francophone pour la Formation, la Recherche et l’Intervention Sociale (ABFRIS). On y découvre le développement de l’enseignement et de la profession d’assistant social, de pair avec l’essor des sciences sociales.

On y apprend que la première école de service social été instaurée à New York en 1898 et que le premier centre de formation européen a été créé à Amsterdam en 1899. La Belgique devra attendre la fin de la première guerre mondiale pour qu’un réseau d’écoles de service social se mette en place.

A côté de ce volet historique, l’exposition propose des photographies réalisées par Véronique Vercheval qui a accompagné des équipes de travailleurs de rue de Dynamo international dans divers pays dont la Belgique mais aussi en RDC à Kinshasa, en Haïti, au Vietnam, en Roumanie, etc. Elle capte avec délicatesse la relation particulière de confiance, de solidarité, de tendresse même qui s’établit entre des blessés de la vie, condamnés à la rue et les travailleurs sociaux. Un voyage plein d’émotions dans la solidarité.

 

Image: 
Travail de rue au Vietnam. Photo © Véronique Vercheval

Mots-clés

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN