semaine 50

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Portrait de Jean-Pol Baras
Les calepins de Jean-Pol Baras

Essayer de voir le réel comme il est

Le 25 août 2017

Mercredi 16 août

 L’Italie a vu débarquer 600.000 migrants depuis 2014. On estime à 14.000 le nombre de ceux qui ont péri en mer. Marco Minniti, ministre de l’Intérieur, semble déceler un net fléchissement dans le chiffre des arrivants. Il admet cependant que cette migration n’est pas conjoncturelle mais historique. Il convient donc de la gouverner plutôt que de la subir. Une leçon pour l’Union européenne.

                                                           *

 Ni optimiste, ni pessimiste, tragique : essayer de voir le réel comme il est. Une leçon nietzschéenne.

Jeudi 17 août

 Si l’on connaît "Le Petit Nicolas", délicieux gamin créé par le non moins délicieux dessinateur Jean-Jacques Sempé (86 ans aujourd’hui), on n’est pas aussi familiarisé avec "Raoul Taburin, marchand de cycles à Saint-Céron", autre personnage de la comédie humaine du Bordelais. Grâce à Pierre Godeau, le cinéma va le rendre populaire, d’autant plus que c’est Benoît Poelvoorde qui l’incarnera. Le film est achevé. Il a été tourné à Venterol, un village de la Drôme où il y a fort à parier que les habitants garderont longtemps un souvenir impérissable de l’aventure, un peu comme ceux de Villerville, dans le Calvados, où la Cabaret normand existe encore, conservant le souvenir des fredaines de Jean Gabin  et de Jean-Paul Belmondo, les héros d’Un singe en hiver (Audiard, 1961, adaptation du roman éponyme d’Antoine Blondin). Un jumelage Venterol – Villerville serait de belle tenue en guise d’ouverture de la prochaine cérémonie des Césars. Paris faisant des courbettes à la province, ce n’est pas courant.

Vendredi 18 août

 La Bourse de Wall Street donne des signes de dégringolade. Á une époque où le chiffre a plus d’importance que la lettre, surtout au paradis du capitalisme, les difficultés de Trump pourraient bien lui être plus dommageables, voire funestes.

                                                           *

 La société liégeoise AMOS, née de la fusion du savoir-faire de l’université de Liège et de l’expertise mécanique des Ateliers de la Meuse, construit la cellule du miroir primaire, élément-clé du plus grand télescope du monde en train d’être édifié à Hawaï. AMOS compte déjà de nombreux clients aux États-Unis, en Inde et bien entendu en Europe. Elle traite actuellement avec la Chine et la Russie. La Belgique est un petit pays qui voit grand, comme au 19e siècle. On ne peut pas en dire autant de ceux qui la gouvernent.

Samedi 19 août

 En 1938, dans "Le Théâtre et son double", Antonin Artaud utilise l’expression "Réalité virtuelle". Avec le développement de la vidéosphère et de l’informatique, le concept acquit une place loin encore d’être accomplie dans notre société puisque la réalité virtuelle se retrouve aujourd’hui dans des objets de vision qui transportent le porteur dans un autre monde que celui dans lequel il se trouve, où il se meut. C’est l’oxymore le plus représentatif de l’époque (avec Président Trump, bien entendu…) Le philosophe Jean Brun (1919 – 1994), professeur à l’université de Lyon, qui consacra son existence à enseigner l’apologie du christianisme, y recherche une source dans son essai pamphlétaire "Le Rêve et la machine" (éd. de la Table Ronde, 1992). Il est un fait que si on introduit le prisme de la réalité virtuelle dans la théologie, une vie ne suffit pas à l’exploration… Dans le domaine de l’image, Magritte est à nouveau prémonitoire eu égard à ce concept. Par son tableau "La Clairvoyance" (1936), l’artiste se montre en train de peindre un oiseau tandis qu’il observe son modèle : un œuf. Mercredi dernier, pour évoquer le cinquantième anniversaire de sa mort, Dubus, le dessinateur de "La Libre Belgique", proposa un dessin représentant ce tableau en plaçant une tête de mort plutôt qu’un oiseau. Cahin-caha, les saisons et les jours se succèdent en symbiose avec cette réalité virtuelle de plus en plus occupante pour les uns, préoccupante pour quelques autres. Il est vrai que, souvent, l’illusion réelle domine toujours la condition des choses.

Dimanche 20 août

 L’Allemagne vote dans un mois. Merkel fait la course en tête. Et si elle avait juste besoin d’une force d’appoint, il n’est pas impossible que les Verts la lui fournissent. Des sociaux-démocrates renvoyés dans l’opposition, c’est la tendance qui domine presque partout en Europe. On espère que l’Allemagne fera exception.

                                                          *

 Portrait succinct de la présence américaine en Corée du Sud : 35.000 soldats, 83 bases, 300 chars, 2 bases aériennes qui abritent 100 avions et 64 hélicoptères, 1 base navale. Kim dit mieux ?

                                                           *

 Á la question de Marcel Proust Quels sont vos poètes préférés ?, Mallarmé répondit : « Quelques-uns dont je suis ».

Lundi 21 août

 Nice, Berlin… Et à présent les Ramblas de Barcelone… La voiture-bélier semble devenir l’arme de destruction massive la plus employée ces temps-ci. Faudra s’y habituer. On n’est pas encore dans l’ordinaire, les unes des gazettes et les pages suivantes font écho à la tragédie pendant plusieurs jours, mais on sent bien que les images, toujours semblables en hommages et chagrins, vont sombrer tôt ou tard dans la banalité.

                                                           *

 Conséquence du Brexit : de plus en plus de citoyens britanniques sollicitent la nationalité française. Honni soit qui mal y France.

                                                           *

 Question aux surréalistes : imagemagie. Lequel est l’anagramme de l’autre ?

Mardi 22 août

 Le chrétien Rembrandt et le juif Spinoza habitaient le même pâté de maison dans le quartier juif  amstellodamois de Breestradt. Qui pour inventer un spectacle théâtral imaginant leur rencontre dans la rue, prélude à des promenades matinales quotidiennes ? Michel Onfray ?

                                                           *

 Pour André Derain, « un vrai tableau naïf, c’est un coup de fusil reçu à bout portant. » Et pour Stendhal, la politique dans une œuvre littéraire, « c’est un coup de pistolet dans un concert, quelque chose de grossier et auquel pourtant il n’est pas possible de refuser son attention. » Qui sait ? Un jour peut-être, la voiture-bélier offrira l’occasion, à un peintre ou à un musicien voire à un écrivain, de bâtir une métaphore. Aujourd’hui, les photos des avions percutant les tours de Manhattan le 11 septembre 2001 s’exposent aux cimaises et motivent les créateurs.

Mercredi 23 août

 Le beffroi de Namur, silencieux depuis 35 ans, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999, fait de nouveau résonner la capitale de la Wallonie : ses cloches se sont remises à tinter. Á Londres, en revanche, depuis avant-hier, Big Ben s’est tue, soumise aussi à des travaux de restauration pendant quatre ans. Pour les Londoniens, ce vide sonore s’apparente à un signe du destin, un tragique avatar, répercussion divine du Brexit. Un appel doit être lancé au gouvernement wallon : souvenons-nous de l’aide que les Anglais nous ont apportée durant les périodes difficiles, 14-18 en particulier. Un geste s’impose : prêtons les cloches du beffroi, Westminster nous en sera éternellement reconnaissant. Quant aux Namurois qui sont gratifiés d’une tendance à la lenteur, ils ne devraient point renâcler : 39 ans sans entendre le beffroi au lieu de 35, ce n’est pas un drame. Du reste, les moins de 40 ans n’ont jamais dû en connaître le son.  

 

Image: 

Ajouter un commentaire

Du même auteur

Des photos d’œuvres d’Egon Schiele censurées dans le métro londonien. Photo © France Culture

C'était le 23 mars 2016: le cœur de Bruxelles vibrait de solidarité. Photo © J-F Hanssens

Le monde a bien besoin de Lumière!

Le 23 octobre 1817 naissait Pierre Larousse à Toucy (Yonne). Photo © D.R.

Observer la cime des arbres de la forêt primaire à l’aide d’une plateforme légère de 300 ou 600 m2. Ce « radeau » sert à la fois de laboratoire et de lieu de vie pour les scientifiques. https://fr.ulule.com/radeaudescimes/

Les représentants de ICAN célèbrent le Prix Nobel de la paix 2017, le 6 octobre. Photo © Yahoo actualités.

entreleslignes.be ®2017 design by TWINN