semaine 08
Portrait de Jean-Pol Baras
Les calepins de Jean-Pol Baras

Malgré tout, l'humanité est moins violente

Le 27 décembre 2016

Dimanche 18 décembre

 Robert Mugabe, qui dirige la République du Zimbabwe depuis 1980, vient d’être investi par son parti pour concourir à l’élection présidentielle de 2018. Pourquoi voudriez-vous que Joseph Kabila, qui pourrait être son petit-fils, ne s’accrochât point au pouvoir ? La semaine qui s’annonce à Kinshasa risque d’être très agitée. La population congolaise a semble-t-il été plus sensibilisée aux règles de la démocratie. Mais comparaison n’est pas raison.

                                                           *

 La primaire de la gauche ressemblera dit-on à la primaire de la droite. Juste parce qu’elle mettra aussi en présence six hommes et une femme. Si l’on veut qu’elle soit crédible, il faudra aussi qu’elle se déroule dans un climat de respect mutuel. Ainsi, les sept candidats de droite disposaient d’un important point commun : la cible Hollande. Ceux de la gauche ne seront pas dans la même épure. Non seulement Hollande s’est retiré, mais certains l’ont servi et soutenu jusqu’au bout (Valls, Peillon…) tandis que d’autres s’en sont écartés pendant le quinquennat (Hamon, Montebourg). La fidélité à Hollande constituera sûrement un sujet de débat quasi permanent. Il serait dommage qu’elle finisse par devenir un sujet de disputes.

                                                           *

 Tandis que sur une chaîne, la télévision diffuse Titanic, la romance de James Cameron où l’on a le plaisir de revoir Di Caprio au temps où il était presqu’encore un gamin, une autre chaîne propose un documentaire sur le réchauffement climatique. Images devenues quasiment banales d’un ours blanc debout, brinqueballant sur une petite surface de glace, d’une banquise qui s’effondre dans la mer, de pingouins apeurés par un paysage qui disparaît… Et l’on se dit que si le réchauffement climatique s’était produit un siècle plus tôt, le paquebot insubmersible le serait resté : l’iceberg qu’il heurta dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 aurait fondu et le film relatant le naufrage du Titanic aurait relevé de la science-fiction. Bref, rien n’est jamais totalement négatif, comme  James Dawson  (Leonardo Di Caprio) s’efforçait de l’inculquer à Rose Dewitt Bukater (Kate Winslet), sa bien-aimée.

Lundi 19 décembre

 L’association Tansparency France publie un bilan positif du quinquennat de François Hollande. Elle souligne que « le scandale de l’affaire Cahuzac en 2013 a fait office d’électrochoc. Dans la foulée sont créés une haute autorité pour la transparence de la vie publique et un parquet national financier dédié à la fraude fiscale. Á la clé, un meilleur contrôle du patrimoine des élus et des éventuels conflits d’intérêt mais aussi des peines plus lourdes infligées aux délinquants économiques, fussent-ils ministres. » La colonne des + au bilan ne fera que grossir au fil du temps…

Mardi 20 décembre

 Il faut espérer que la méthode utilisée pour commettre l’attentat qui eut lieu à Nice le 14 juillet ne va pas faire école. Utiliser un gros camion pour foncer dans la foule, c’est une technique abominable qui ne peut que viser des innocents, des anonymes, seules cibles réelles en cet épouvantable geste meurtrier. Les visiteurs du marché de Noël de Berlin viennent d’en faire les frais. Á moins que les symboles ne servent de motivation : la fête nationale ici, celle de la naissance du Christ là… Dans le même temps, un policier turc abat froidement l’ambassadeur de Russie en train de présenter une exposition dans une galerie d’Ankara. Aussi inquiétant que cela puisse paraître, le monde d’aujourd’hui n’est pas plus violent que celui d’hier ou d’avant-hier. Mais la mondialisation s’est emparée aussi de l’information. Il n’y a pas plus de violence mais il y a plus d’actes de violence révélés, commentés, diffusés. Cela ne rassure évidemment pas pour autant.

                                                           *

 Et si Peillon était à la primaire de la gauche ce que Fillon fut à la primaire de la droite ?

Mercredi 21 décembre

 Décidément, l’imagination de Jim Jarmusch est motivée par les déambulations urbaines motorisées. Après avoir mis en scène des taxis (Nigh on Earth, 1990), le voici qu’il dépeint la vie ordinaire d’un chauffeur de bus à Paterson, petite ville du New Jersey. La monotonie, la banalité ordinaire rendent quelque peu absurdes les jours de ce brave ouvrier dont on ne sait trop si son épouse fantasque et un peu schizophrène l’agace ou le rend heureux. Ce quidam quelconque aurait pu naître et mourir sans qu’il n’y ait la moindre ligne à écrire dans sa biographie. Toutefois, il y a la poésie, la poésie qui le tient, chevillée à son corps et ancrée dans son esprit, la poésie qui l’éloigne de la morosité, la poésie qui lui permet de surplomber les superfluités de la vie quotidienne. La page blanche suscite parfois l’angoisse, mais elle peut aussi amorcer un nouveau départ, l’évasion qui guérit les blessures de l’âme.

Jeudi 22 décembre

 La commune de Tourouvre-au-Perche entre dans l’Histoire. On signalera un jour que l’on y créa le premier kilomètre de route solaire. En tant que ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, qui l’a inaugurée, pourra ainsi l’inscrire à son bilan. Cette invention unique au monde et la COP 21 suffiront à lui conférer de belles notes, l’assurant d’un mandat correctement assumé. Les esprits chagrins souligneront que ce kilomètre coûte 5 millions d’euros. C’est beaucoup bien entendu, mais toutes les inventions qui ont fait avancer l’humanité ont d’abord été très onéreuses. Si nous sommes ici à l’aube d’une révolution sur le chemin de l’indépendance énergétique, on pourrait même considérer que cette expérience n’a pas de prix.

                                                           *

 Le Brexit n’est pas que néfaste ; il peut même faire des heureux. Ainsi, la dégringolade de la livre sterling par rapport à l’euro et plus encore au dollar ravit les producteurs de whisky écossais dont les ventes à l’exportation explosent. Enivrer le vieux continent pour relancer l’économie britannique ; les partisans du Brexit, audacieux et magouilleurs, n’auraient pas osé utiliser cet argument durant la campagne.

                                                           *

 « L’amour-propre est le plus grand de tous les flatteurs. » Cette maxime de La Rochefoucauld nous entraîne vers une autre, qu’il aurait pu concevoir s’il n’avait été duc : « L’arbre généalogique est le plus grand de tous les menteurs. »

Vendredi 23 décembre

 Comme il est agréable d’écouter, dans la salle de bain matinale, Hubert Reeves nous expliquer que l’humanité est de moins en moins violente, que si l’on vivait au temps de l’empire romain ou dans les siècles qui le précédèrent, l’on aurait cinquante fois plus de chances de mourir tués dans une guerre ou assassinés dans une rixe !

                                                           *

 Un accord aurait été conclu à Kinshasa : une élection présidentielle fin 2017 à laquelle Kabila s’engage à ne pas participer ; entretemps un Premier ministre issu de l’opposition. Là, on semble se trouver davantage dans un conte de Noël. Attendre et voir.

Samedi 24 décembre

 L’ONU a voté une résolution visant la fin de la colonisation de Jérusalem-Est et la Cisjordanie. Pour la première fois, les États-Unis n’ont pas mis leur veto, leur ambassadrice allant même jusqu’à déclarer que la colonisation « est illégale ». Dès avant que ne se tienne la réunion, lorsque fut connu l’ordre du jour, Israël avait déclaré qu’il ne comptait pas se conformer à la résolution, quelle qu’elle soit. Benyamin Netanyahou confirme aujourd’hui sa position. « Rien à foutre » déclare-t-il, en termes plus lisses, bien entendu. Aucun autre pays au monde ne pourrait se permettre de narguer les Nations-Unies à ce point. Il est pourtant probable que l’ONU n’apportera aucune suite à cette humiliation.

                                                           *

 Après la COP 21, la France montre à nouveau l’exemple en matière de protection de la planète. Ségolène Royal a bouclé le dossier auquel de nombreux collaborateurs s’étaient attelés autour d’elle : le 1er janvier prochain l’Agence française pour la biodiversité sera installée. Encore un point fondamental à inscrire dans la bonne colonne du bilan du quinquennat.

Dimanche 25 décembre

 Bon. Par les temps qui courent, il faut se contenter de peu. Rien de moche (sauf ce qui l’est de routine et dont on prend conscience un jour par an… celui-ci…) ne s’est produit dans le monde la nuit dernière. Pas de bombes, pas d’attentats… Juste un avion militaire russe qui s’est écrasé dans la Mer Noire sur la route de la Syrie. Y déceler une punition divine est concevable.

                                                           *

 … Sauf aussi le pape qui demande au monde entier de se laisser interpeller par les enfants qui souffrent… Et de se lancer dans une longue énumération  de lieux, de moments… Avant de la terminer par : «les enfants qui ne peuvent pas naître ! » En ces temps de recrudescence de l’intrusion du fait religieux dans la vie publique, il faut s’attendre à ce que l’avortement soit remis en question. Rien n’est jamais acquis.

 

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !