semaine 28
Portrait de Pierre Galand
Pierre Galand

Appel aux citoyens et citoyennes,

Le 11 avril 2020

« La coopération, mieux que la compétition, peut nous rapprocher de l’excellence. C’est le témoignage que nous apportent toutes celles et ceux qui se sont mobilisés contre la pandémie du coronavirus »

Les gouvernements du monde entier nous ont mobilisés pour combattre le coronavirus et nous avons répondu présent.

Aujourd'hui, à nous de regrouper nos forces pour faire entendre raison à nos gouvernements.

A nous de leur dire clairement qu'il faut, au sortir de cette pandémie meurtrière, faire des choix de prévention pour une société monde plus respectueuse de ses habitants et de la nature.

Faisons entendre notre opposition à toute augmentation des dépenses militaires et notre exigence de supprimer la production et le déploiement d'armes nucléaires.

Exigeons que l'on oriente les fonds de la Banque Mondiale, ceux de l'Union Européenne et des Etats mais aussi les dividendes des grandes multinationales pour sauvegarder notre santé, créer de l'emploi utile au bien-être des populations et à la sauvegarde de la nature, assurer ainsi d'urgence les objectifs du développement durable et ceux du millénium, tous votés et adoptés par la communauté des nations.

Pour y parvenir sans délais, exigeons aussi l'annulation des dettes illégitimes imposées aux pays du sud et un moratoire à long terme sur l'ensemble des remboursements des dettes des Etats, intérêts compris, à condition que ces sommes servent l'économie du bien-être des plus démunis.

Le défi de cette sortie de crise est aussi important que celui que nos pères et mères ont relevé pour sortir de la deuxième guerre mondiale et pour mettre fin au colonialisme. Unissons-nous et soyons solidaires. Jamais nous n'avons eu une jeunesse aussi bien formée et des technologies aussi avancées. Donnons cette chance à ces jeunes et aidons-les à relever ce défi. Car, cette fois, il ne doit plus s'agir d'un "grand pas pour l'homme" mais d'un grand pas pour sortir notre humanité de l'ornière où nous a confinés une minorité ayant dévoyé l'économie et l'ensemble des richesses pour leur seule convoitise ou besoin de puissance.

Exerçons notre vigilance démocratique, relisons et donnons force à la Charte des Nations Unies ainsi qu'à la Déclaration Universelle des Droits Humains. Coopérons pour une nouvelle gouvernance pour faire de la belle politique et assurer à tous les peuples cette liberté chérie à laquelle nous avons tous droit.

Image: 
Une Afghane, âgée et demandeuse d’asile, tente de survivre avec sa fille près du camp de réfugiés de Moria sur l’ile de Lesbos en Grèce. Photo © UNHCR/Achilleas Zavallis

Mots-clés

Commentaires

Portrait de HOQUEZ Jean-jacques
Il est plus que temps.
Portrait de Rosette Gibson
A traduire en plans concrets pour "après"

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN