semaine 32
Portrait de Robert Lemaire
A PA PEUR

Quand c’est fini, c’est fini…

Le 22 décembre 2019

 

Mais qu’est-ce que j’ai aujourd’hui, je me sens comme si j’avais un rhume carabiné, comme si j’avais un début de crise de polyarthrite, comme si mes guibolles devenaient folles, comme si mon cœur battait à contre-courant, comme si mon foie était trop gras, comme si ma vessie lachait prise, comme si mes genoux étaient mous, comme si je crachais mes poumons, comme si mes vertèbres faisaient le zèbre, bref comme si j’avais plus de  77ans…ce qui, soit dit en passant n’est pas faux, mais quand même, tous ces symtômes, vrais et/ou faux, sont affligeants et me désespèrent, moi qui croyaient que, passé la septantoriarité, tout allait continuer comme sur des roulettes, comme avant, que j’allais pouvoir continuer à séduire,  que je pourrais encore piquer un 100 mètres pour attrapper le dernier bus et que je pourrais encore faire 50 pompes d’affilée ! Et ben non, tout ça c’est de la blague, ce sont des zierverderas, des on-dits, des mensonges éhontés, des canulards de potaches, des croyances de bigottes, des dogmes d’évèques émèchés, des inventions burlesques de  certains jeunes vieux qui, ayant à peine 50 ans, ne veulent pas croire que quand c’est fini, c’est fini !!!

Mais mon très cher ami, me direz-vous, que se passe-t-il dans votre petite tête de présumé vieillard ? Vous avez un coup de blues ? Vous couvez  quelque chose ?... vous avez mal aux seins, à la rate, au foie, au cœur, aux reins, aux articulations ? Oui/Non ? Alors quoi ? Keskisspass ? Vous aviez cru que la vie ne s’arrèterait jamais, que vos performances sexuelles iraient en augmentant alors qu’il s’avère que c’est l’inverse! Avez-vous cru que Gadlu (1) aurait pitié de vous? Que l’éternité vous serait dévolue pour de bon? Que tout ça n’aurait pas de fin, jamais ? Et ben non, bel ami, maintenant, que vous avez acquis la Sagesse inhérente au grand âge, vous vous apercevez que tout ça, c’était pour rire ! Ce n’était qu’une bonne blague ! On vous a fait miroiter pendant des dizaines d’années un avenir extraordinaire, empli de réalisations étonnantes, jouxté aux accomplissements merveilleux de tous vos rèves, alors qu’aujourd’hui (la date de la poste faisant foi), il vous faut déchanter !!! La vie est courte, nom d’un p’tit bonhomme en pain d’épice ! C’est ça la réalité ! Vous ne le saviez pas ? Vous étiez à peine sorti du ventre maternelle que, braillant, vous réclamiez votre pitance, parce que vous ne supportiez pas la réalité…mais, objecterez-vous, vous n’en avez pas souvenance ? C’est entendu ! Cependant, moi, je vous le dis : cette confrontation avec l’extérieure a été parfaitement désagréable et l’est toujours…alors, au fur et à mesure que vous grandissiez, la réalité de l’existence vous a exaspéré, vous a assommé, vous a obligé de l’admettre, vous a obligé aussi de répondre à toutes ces obligations et, finalement, excédé, vous a forcé de braver les interdits ! Hé ho ! Ne vous plaignez pas nom d’une machine à laver les chaussettes, n’oubliez pas qu’on est tous à la même enseigne!

Bon, maintenant, on se calme, on respire un grand coup, on s’assied, on met tout sur la table et on trie par ordre de préférence ! D’abord : de quoi se plaint-on ? des changements climatiques ? …Le temps qu’il fait : froidure en été, canicule en hiver ! C’est comme ça, mon p’tit vieux, on n’y peut rien !... s’il pleut, s’il neige, s’il gèle, qui peut se targuer d’avoir le pouvoir  d’empêcher les nuages de déverser leur trop plein sur nos petites gueules de bourgeois frileux ! Fait trop chaud ?... même topo : on ne peut pas demander à ce gros con de soleil de diminuer l’ardeur de ses rayons ! On ne peut pas non plus, demander à la terre de ralentir sa course elliptique !... Lancée sur orbite depuis des millénaires, rien ne peut la faire dévier de sa trajectoire ! C’est qu’elle se trouve bien là ou elle est !... et on se demande comment on pourrait la faire changer d’avis ! Aah, si on pouvait commander à un de ces gros météorites qui se baladent n’importe où dans le système solaire, de percuter not’planète, pour mettre un terme à cette routine ennuyeuse qui fait que Noël tombe le 25 décembre et le solstice d’été le 21 juin ! Même la lune ne peut pas faire ce qu’elle veut…moi, à sa place, je voudrais de temps en temps accélérer ma révolution afin d’avoir la détermination de montrer ma belle gueule, mon autre face, celle qui fait rêver de liberté les voyageurs de l’espace, les adorateurs d’Ufos et tous les Pierrots amoureux …..

Reconnaissez-les !...c’est eux qui nous sauvent : les chers Pierrots lunaires, ceux qui nous prêtent leur plume afin d’écrire un mot !   Aah, posséder enfin les rémiges adéquoites, les bien-taillées,  pour écrire nos peines et nos misères, pour décrire aussi celles des autres, ceux qu’on voit tous les jours à la télé en train de marcher, de fuir, pour essayer de trouver un endroit paisible où vivre en paix, pour partager des joies et des bonheurs même furtifs, avec leurs petits-enfants, pour pouvoir aimer leurs femmes, si courageuses, face aux explosions meurtrières qui ravagent des vies sans distinctions d’âges et de nationalités ! Ouais, c’est à ça que sert le language, mes bons amis amoureux de l’écriture, de la parole ,et de la communication, c’est à ça que devraient servir les gsm, les smartphones et autres engins aux noms bizarres qui, au lieu de faire la chasse aux pokémons, devraient informer le monde entier de la monstruosité de toutes les manifestations crétines, impubères et stupides, fomentées par ces abrutis qui raisonnent comme des cafetières et qui préfèrent se faire sauter le caisson en entrainant dans leur folie meurtrière, des tas de pauvres gens qui meurent comme ça, sans raison, sans le savoir, et qui génèrent la peur et les pleurs aux seins des familles affligées !

Cependant tous les ans, c’est la même chose, on va prendre de bonnes résolutions pasqu’on espère un avenir meilleur : on promet qu’on ne fera pas plus du 120 sur l’autoroute, qu’on ne boira plus une goutte d’alcool, qu’on se lavera les dents 3X par jour même le WE, qu’on ne sera pas jaloux de la nouvelle voiture du voisin, qu’on ne désirera pas sa femme, qu’on traversera dans les clous, qu’on sera gentil avec tout le monde, bref qu’on cherchera chaque année à être meilleur…et on a beau se creuser le ciboulot, même en respectant certaines promesses, on s’aperçoit que la vie ne devient pas meilleure, que le voisin est toujours aussi con, et on se demande encore et toujours comment il a fait pour séduire une femme aussi intelligente et tellement belle ! On s’aperçoit aussi que le pouvoir d’achat continue à diminuer, que le prix du gasoil de chauffage augmente, que le réchauffement climatique s’accentue, que la surdité ne fait que s’aggraver d’autant plus que le vieil adage qui veut qu’il n’y a de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre se confirme, et que le taux de cholestérol n’est plus ce qu’il était…bref on vieillit !  

L’hominidé est ainsi fait ! Il devient sénile sans s’en apercevoir, il critique sans reprendre sa respiration, et met dans le même sac, les politiques et les gouvernements, et il espère que chaque année, les conflits imbéciles aux raisons obscures, vont s’arrêter partout dans le monde !

Je prédis sans me tromper de beaucoup, qu’il sera vachement déçus, l’hominidé : c’est pas ça qui va lui remonter le moral !

Allons-allons !... puisqu’il le faut : a pa peur

 

(1)Grand Architecte De L’Univers

 

Image: 

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN