semaine 13

A la rencontre des Birmans

Question d'optique par Jean-Frédéric Hanssens, le 02 mars 2019

Il est difficile, voir impossible, de visiter ce pays sans être littéralement happé par la gentillesse communicative de ses habitants, toutes ethnies confondues ou presque. C'est en tout cas l'heureuse vérité en dehors de toute naïveté. Ils vous inviteront, par exemple, à échanger leur place près de la fenêtre dans le train, pour que vous profitiez du paysage et d'un peu d'air frais. La barrière de la langue, ils ne parlent que très peu l'anglais en dehors des villes, n'est pas à proprement parlé un obstacle qui vous empêchera de nouer un contact enrichissant avec celle ou celui qui vous abordera souvent avec bienveillance et curiosité naturelle. Et puis, comme dans beaucoup de pays émergents aujourd'hui, les Birmans sont pour la plupart équipés de smartphones et donc de logiciels de traduction en cas de conversation plus soutenue. Quand aux prises de vues, la règle est simple, souriez et vous pouvez les filmer. Demandez, d'un signe de tête, ils vous rendront la pareille avec un sourire en prime. Et si c'est par politesse qu'ils acceptent, ils garderont leur sourire dans leur longyi, le sarong birman, porté aussi bien par les femmes que les hommes. Ce n'est pas l'effet du "Kun Ja" (bétel) qui induit cette courtoisie de leur part. Ce mélange de noix d'arec (improprement appelé noix de bétel) ,de tabac, de chaux et agrémenté parfois d'épices, le tout enroulé dans des feuilles fraîches de palmier à bétel, colorie les dents en rouge et les déchausse. Vous trouverez, un peu partout sur le sol des traces rougeâtres, restes de crachats de ce jus à l’odeur forte. Ses vertus sont de calmer la douleur et d'oublier la fatigue. Plus de la moitié des hommes en consomment contre 16% de femmes. Chiquer ce mélange  provoque un souci de santé publique puisqu'il peut provoquer des cancers de la bouche d'après les spécialistes de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) basée à Yangon. Or, aucune campagne contre les effets secondaires néfastes n'est organisée par le ministère de la Santé. Et pourtant la Thaïlande et la Malaisie en sont arrivées à éradiquer en grande partie sa consommation.  
La semaine prochaine, je vous propose de pénétrer dans des ateliers d'artisans qui font la renommée de ce pays et dont l'habilité de leurs mains en donne le tournis.


L'au revoir sur le quai d'une gare.


Une terre riche et une nappe phréatique peu profonde.


Des panneaux solaires pour un minimum de confort.


Une vitesse moyenne qui avoisine les 40km/h


A cette vitesse, le voyage sera de longue durée.


Des wagons qui oscillent de droite à gauche avec un fort débattement. Une expérience inoubliable.


L'arrosage manuel des cultures de riz.


Hep! taxi.


Les tomates partent au marché.


Le cheval de fer chinois.


Le linge sale se lave toujours entre amies et voisines.


Une forêt de scooters à l'entrée d'un marché.


Habiter sur des barques, mais avec un panneau solaire.


Le smartphone fait partie intégrante de la vie quotidienne des jeunes et moins jeunes.


Le side-car made in Myanmar est très confortable,


Taxi collectif


Repos dans un monastère entre ombre et lumière.


Le panier de la ménagère en construction


Préparation de la soupe à base de feuilles de Cilantro.


La fabrication des nattes en bambou.


Récolte du piment


Ce qui arrive quand on ne travaille pas bien à l'école.


L'élégance des noeuds papillons.


Ma barbe lui a fait peur.


L'appétit vient en tétant.


Le moment des friandises à la récré.


Petits vendeurs aux portes des pagodes, temples, monastères et stupas


Le célèbre parasol birman.


Le plus long pont en teck au monde


Le selfie incontournable sur le pont.


Monastères dans le centre du pays.


Le ballon de foot made in Myanmar


Sa fabrication est en osier et d'une grande élasticité.


Le plastique made in China, omniprésent dans le pays.


Kalaw, au nord-est du pays


Ambiance dans la gare de Yangon


Moment privilégé avec le grand-père bouddhiste.

photos: 

Une bouddhiste me montre fièrement la preuve de son récent statut de moinesse. Reportage photo © Jean-Frédéric Hanssens

Mots-clés

Commentaires

Portrait de anonyme
Magnifiques photos Jean , merci pour cette escapade visuelle
Portrait de Jean-Frédéric
Merci à ? Il est très rare que je retourne dans le même pays, mais pour la Birmanie je ferai exception.
Portrait de Marie Brandeleer
Quel magnifique reportage Jean-Frédéric... Je retrouve ce pays magnifique. Tu as réussi à capter son âme !
Portrait de Jean-Frédéric
Merci Marie, mais le grand mérite appartient aux birmans eux-mêmes. Ça a été un vrai régal pour moi en tant que photographe, si bien que j'y retournerai, ce que je ne fais jamais, le monde est si vaste et la vie si courte...
Portrait de Rogerartet
Confirm that you are not a robot, and learn how to earn $ 1000 a day http://guide-traveler.ru
Portrait de RobertTorge
Hello! Do you know how to get +10% in bitcoins during your coffee break? Spend this time with benefits. Make fast donation to http://dcbtc.club and get automatically payout to your wallet after two days. For example, you donate 100$ in btc today, so you automatically get 110$ day after tomorrow. Reward will come directly to your btc wallet. Try and get reward! Bowered by Blockchain technology.
Portrait de Luciferian
Hi! Look at nice offers for you. I want to offer the possibility of sending your commercial offers or messages through feedback forms. Mailing is made in the same way as you received this message. Read more at this link. http://bit.ly/2U28TtX When you register using this link, you will receive a 20% discount on your first purchase. http://bit.ly/2GPMIUN Best wishes
Portrait de Frédéric
Merci et bravo, les articles sont intéressants et les photos sont splendides !

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN