semaine 47

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Le "Big Five" n'a pas de prix

Question d'optique par Jean-Frédéric Hanssens, le 01 juin 2017

C'était en mars dernier, quelque part en Namibie dans la réserve d'Etosha ou au Botswana dans la réserve de Chobe, véritable paradis animalier ou dans le delta de l'Okavango ou dans la région de Matobo au Zimbabwe où le bush est un véritable sanctuaire animalier ou à Walvis Bay, une des dix plus grandes lagunes d'Afrique qui accueille jusqu'à quatre-vingt mille oiseaux en été et non loin de là des colonies d'otaries.
La faune sauvage d'Afrique australe est une source de revenus importante, grâce au tourisme, pour ces pays et ses habitants et par la même occasion pour le plus grand bonheur de ses animaux dorénavant protégés.
L'écovolontariat pour la protection de la faune sauvage, destiné aux plus jeunes, est même devenu un business très rentable.
Par contre les chasses privées aux lions élevés en captivité en Afrique du Sud se développent à grand pas et le trophée d'un lion vaut actuellement au minimum 30.000€ au chasseur et pour une lionne 4.000 €.
Selon le journal Le Guardian, il existe plus de 160 fermes en Afrique du Sud qui élèvent légalement des fauves. Ainsi, il y aurait deux à trois fois plus de lions en cage (cinq à huit mille selon les sources) que ceux vivant en liberté dans le pays où ils ne sont plus que 2000.  Selon Bruce Young et Nick Chevallier les auteurs du documentaire «Blood lions» le nombre de lions tués serait de 800 chaque année en Afrique du Sud et le nombre de fauves élevés dans des fermes atteindra 15000 en 2020.
Et comme l'appât du gain n'a pas de limite, de plus en plus de propriétaires de réserves privées organisent des chasses très privées pour pouvoir tuer en toute tranquillité un "Big five" (lion, léopard, éléphant, buffle et rhino) au prix de 1200 dollars pour un buffle, 35.000 dollars un éléphant, 50.000 dollars, un léopard, 15.000 dollars un rhinocéros etc...


D'autres infos : http://www.huffingtonpost.fr/jerome-stern/conseils-safaris_b_7970090.html

photos: 

Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Zèbres Burchell Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Bubales roux Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Rhinocéros blanc. Lire par ailleurs http://www.entreleslignes.be/m%C3%A9dias/question-d-optique/le-rhinoc%C3... Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Rhinocéros noir. Lire par ailleurs http://www.entreleslignes.be/m%C3%A9dias/question-d-optique/le-rhinoc%C3... Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Aigrette garzette Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Anhinga roux (entre le Héron et le Cormoran) Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Flamands roses à Walvis Bay Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Autour chanteur Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Aigle pêcheur dans le Delta de l'Okavango Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Dik-dik de Namibie Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Gnou bleu Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Koudou Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Otaries à fourrure du Cap Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Oryx Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Springboks Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Peintures rupestres dans les monts Matobo au Zimbabwe Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2017 design by TWINN