semaine 50

Les cousins de Sudan se portent mieux!

Question d'optique par Jean-Frédéric Hanssens, le 22 mars 2018

C'était en avril 2017 au Zimbabwe. Je ressors cette photo en lien avec l'actualité de la mort de Sudan, ce vieux rhino blanc du nord du Kenya qui était devenu le symbole de l'extinction d'une espèce due à la violence des hommes. Heureusement ses cousins vivant dans le sud de l'Afrique ont un peu plus de chance grâce à quelques illuminés protecteurs qui ont compris que le tourisme était un moyen efficace qui pouvait donner une chance de survie à ces mastodontes dont seul l'éléphant est plus lourd que lui. Savez-vous que la différence entre le rhino noir et le blanc provient d'une confusion de langage entre Africains du Sud et Britanniques. En effet, les premiers distinguaient le rhinocéros blanc et le rhinocéros noir grâce à leurs lèvres. Les Africains du Sud employèrent le mot “wide” (large) pour qualifier les lèvres du rhinocéros blanc et les différencier de celles du rhinocéros noir, qui elles, sont pointues. Les Britanniques comprirent “white” (blanc) au lieu de “wide”, et c'est la nomination des Britanniques qui est restée.
Retournons dans la nature. Notre guide blanc zimbabwéen amoureux protecteur des rhinocéros blancs nous emmène à pieds à travers la brousse. Après environ une heure de marche, nous apercevons un couple et son petit en train de brouter paisiblement. Nous nous approcherons jusqu'à une dizaine de mètres de la famille dans un silence absolu, hormis les grognements et sons étranges de bienvenue émis par John, notre accompagnateur qui parle manifestement couramment le withe rhinocéros. Nous restons figés quelques minutes, admiratifs et pantois. Je peux vous affirmer que quand le mâle vous fixe, vous vous demandez où sont passées vos jambes?
C'est à reculons, toujours contre le sens du vent, que nous nous éloignons avec en tête un flot ininterrompu d'images, de sons et d'odeurs que je ressens encore à présent en rédigeant ces quelques lignes. Et sachant que si le nombre de rhinos tués en Afrique du Sud en 2017 a diminué de 26 unités pour l'année précédente, il n'en reste pas moins que 1.028 individus ont encore été massacrés pour les vertus fantasmées de leurs cornes en Chine et surtout au Vietnam.

photos: 

Rhinocéros blanc au Zimbabwe Photo © Jean-Frédéric Hanssens

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2018 design by TWINN