semaine 17

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Jeux olympiques divers

Edito par Jean Rebuffat, le 09 février 2018

Image: 

Kim Yo Yong et Moon Jae In se serrent la cuiller. Nord et Sud ensemble (sur la photo). Capture d'écran du site www.lesoir.be

L’inflation des grandes compétitions sportives – dont dépend désormais tout un pan de l’économie mondiale – ne se dément pas. Il n’y a plus d’années creuses. Cette année, les grands-messes seront le ski et le foot. Les JO d’hiver viennent de s’ouvrir. Au cas où quelqu’un l’ignorerait, c’est en Corée du Sud, encore que ce soit surtout en Corée, puisque Nord et Sud défilent et participent sous la même bannière.

Trois détails m’amusent. Le premier est de l’ordre du cocorico francophone. Le français reste la première langue olympique. Donc on entend parler français aux quatre coins du monde (la Terre était plate quand l’expression est née). C’est important quand on sait que l’un des drames de l’équipe coréenne de hockey sur glace ne parle pas la même langue. Enfin, si, mais les termes du nord et du sud ne sont pas les mêmes. Un peu comme si au foot un tacle était appelé une glissade de part et d’autre de la frontière franco-belge. Une frontière tout à fait factice peut créer des mondes différents. Le deuxième détail (le diable s’y cache) concerne la très faible proportion des spectateurs et officiels nord-coréens présents au sud. Kim Jung Un a en gros expédié sa sœur Kim Yo-jong et le très théorique chef de l’état. On n’est jamais trop prudent. C’est – troisième détail – que la chaleur apparente des frères ennemis est comme le climat de Pyeongchang: glacial. Ce qui provoque une certaine hilarité est l’absence pour cause de gel d’une partie des délégations. Le froid, paraît-il, est l’ennemi des athlètes. On attend avec impatience la candidature de Doha pour l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de 2030… N’empêche, elle est bien contrariante, la nature. Devoir disputer des épreuves de ski dans la neige, et quoi encore?

Trois détails divers mais qui sont révélateurs d’un certain état du monde, entre sourires fictifs, attitudes ringardes, malentendus persistants et exigences impossibles.

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2018 design by TWINN