semaine 48

Sur la plage de Stamatis

Chemins de traverse par Marcel Leroy, le 22 juillet 2022

Sans Stamatis, le plage ne serait que galets polis par les vagues et chauffés par le soleil. Photo ML.

Et soudain se déploie ce lointain jardin en bord de mer...Photo ML.

Le soleil tape dur. Pose des étincelles sur les vagues. La plage se découpe par surprise, au-delà de cette petite ville côtière du Péloponèse, à moins de quatre heures de route d'Athènes, dans la Kynouria. Tu cours vers la mer. Laisse ton sac à dos à l'ombre d'une paillotte. D'abord, Stamatis fait signe, on se serre la main. Son sourire est le plus bel accueil que l'on puisse imaginer. Pour quatre euros par jour, toi le passant tu t'installes en paix. Là-bas les grillons accompagnent le murmure de la mer et du vent dans les drapeaux de tous les pays qui flottent sur le rêve de Stamatis. De ce coin de plage qui semble loin de tout et  ne l'est pas vraiment, il fait un paradis. Les drapeaux il les fixe lui-même sur des hampes de récupération. Tout, ici, tient du recyclage. Les kayaks, les planches pour celles et ceux qui aiment le paddle,  les jouets pour les gosses, la douche raccordée à un tuyau d'arrosage fixé à une planche qui a perdu sa voile depuis longtemps. De l'autre côté de la baie, en suivant les rochers, tu nages vers une grotte où l'écho des voix sonne clair, où la fraîcheur efface la chaleur de l'extérieur. Des poissons te frôlent. On est ailleurs. En revenant tu demandes à Stamatis d'appeler le café d'un ami avec qui il fait équipe et la commande arrive à mobylette, sans frais de livraison. On parle de son travail. Il sourit, s'inquiète: l'Ukraine, le prix du gaz qui vient en majorité de Russie. Les estivants reviendront-ils se poser sur la plage malgré les nuages noirs qui pèsent sur la planète? D'un revers de la main l'homme balaie cette pensée. Revient le sourire, comme le soleil le matin sort de la montagne. On dit à Stamatis être  là grâce à des gens qui aiment cet endroit. Il demande les noms, éclate de rire. Gaël, Petros, Céline, Eva... A la longue des étés des voyageurs deviennent des copains. C'est qu'au charme de cette plage Stamatis te fais te sentir chez toi. Tu le perçois face à  la mer d'un bleu si parfait qu'on se demande si tout est vrai. Du coup, loin, très loin de la plage de Stamatis, il te suffit de fermer les yeux pour que tout s'efface et que revienne le grand bleu. 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !