semaine 39

Creuse grandeur

Cinémarmelade par Joker, le 29 juillet 2021

Si vous avez voté Macron, ce film risque de ne pas vous plaire. Capture d'écran de la bande annonce

Tant que les cinémas sont ouverts, autant profiter des conditions météorologiques actuelles pour y aller, non? Bon, j'avoue que moi-même je n'y suis pas accro ces derniers temps. En fait il n'y a pas grand chose qui sort, ou alors j'ai déjà vu (lire les chroniques précédentes). Cependant, traversant d'ouest en est très récemment le département de la Creuse, je me suis rappelé que je ne vous avais pas encore entretenu d'une petite chose ma foi distrayante, Président(s), d'Anne Fontaine, conçu durant le premier confinement où les rêves de nature traversaient les envies des citadins. Le pitch? Un certain François – colérique, dit l'exergue – qui a été jusqu'à récemment président de la République s'est retiré dans la Creuse où il mérite son surnom d'ermite de Saint-Bonnet. Il partage sa vie avec une vétérinaire et regarde le monde en philosophe revenu de tout. Son prédécesseur, prénommé Nicolas – 182 cm, dit l'exergue, qui insiste sur le caractère fictionnel des personnages – passe l'aspirateur chez lui en entendant sa femme, une cantatrice, faire ses gammes et s'ennuie. Il se dit que si lui-même et François unissaient leur action, eh bien, retour à l’Élysée pour l'un d'eux, et va retrouver, mine de rien, l'ex qui l'a battu en 2012.

Bon, clairement, Nicolas ressemble plus à Sarkozy que François à Hollande. Jean Dujardin, c'est un bon acteur, tire son personnage vers une imitation pas trop forcée mais tout de même que l'hyperprésident. Le normal, lui, joué par Grégory Gadebois, est moins spectaculaire, mais sans doute ne pouvait-il en être autrement.

On s'amuse, c'est déjà ça. On rit parfois, c'est toujours ça. C'est un peu longuet sur la fin mais on est en vacances. Et la Creuse, c'est bien joli. François dirait que ça ne vaut pas la Corrèze. Bah, ne dites pas Fontaine, je ne boirai pas de ton film. Et de toute façon, la Creuse, c'est plus grand que le jardin du palais de l’Élysée.

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !