semaine 19

Le Jour G

Pérégrinations par Lucie Van de Walle, le 24 mars 2021

Il déambule en tutu

Le jour Geluck est probablement celui des Parisiens lesquels, depuis des mois, n’ont pas eu grand chose à se mettre sous le dent en termes d’expos et musées. Aussi seront-ils probablement nombreux à faire la promenade des Champs-Elysées pour admirer les vingt sculptures monumentales du Chat. 

Toujours sous des dehors bien rebondis, le Chat quitte ses albums pour, tout en prenant du volume, se retrouver coulé dans le bronze. Et, même si les sculptures massives de l’animal le plus populaire de la BD belge sont de type inamovibles, l’exposition porte le nom « Le Chat déambule ». 

Cette « révolution », est celle de Philippe Geluck qui, déclare-t-il, avait pressenti cette possibilité depuis ses premiers jeux de pâte à modeler, succédant à sa première carrière comme dessinateur, peintre et humoriste à très grand succès : « illustrer d’abord ; buriner ensuite ». 

On voit le chemin parcouru depuis la naissance du Chat en 1983, soit un strip de trois cases dans le journal Le Soir. Entre ces premières séries de dessins et les volumes actuels, Philippe Geluck, s’était aussi fait peintre (du chat bien sûr) en produisant des tableaux de dimensions « convenues », mais aussi des toiles monumentales que les galeristes et collectionneurs se sont rapidement disputés. Tout cela fut suivi de grandes expositions, par exemple « Le Chat s’expose » en 2003 ou  « L’Art et Le Chat » en 2016. 

Enfin, les chanceux qui se baladeront prochainement aux Jardins des Champs Elysées pourront sans doute rire ou sourire devant un dessin rigolo devenu géant de 2 mètres et en 3D. Un coup d’audace qui ressemble à une consécration dont Philippe Geluck ne semble pas spécialement s’émouvoir, au plus est-il heureux de l’aboutissement d’un travail hyper exigeant. Et tous les admirateurs de Philippe Geluck, de saluer cette performance. Remarquons que, définitivement posé en majesté dans l’espace public, Le Chat s’écrit pour toujours avec des majuscules. 

Notons enfin que, après Paris, les 20 sculptures seront exposées à Bordeaux, à Caen, et dans une dizaine de villes françaises et européennes puis achèveront leur périple à Bruxelles au moment de l’inauguration du Musée du Chat et du dessin d’humour. A savoir, dans…. quelques temps. 

Philippe Geluck  : Vingt sculptures monumentales du Chat. Du 26 mars au 9 juin 2021 Jardin des Champs-Élysées. Paris. 

Le Chat déambule. Philippe Geluck. Album-Catalogue de cet événement. Plus 300 documents inédits, soit 120 photos et 180 dessins. Editions Casterman.

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !