semaine 38

Napoléon, une épopée impériale

Pérégrinations par Lucie Van de Walle, le 01 septembre 2021

Un parcours complet pour les admirateurs ou les contempteurs de Napoléon ©jherrent

Qui peut encore ignorer que cette année 2021 est celle du bicentenaire de la mort de Napoléon 1er sur l’île de Sainte-Hélène, son lieu d’exil. Pour marque cet anniversaire, des initiatives plus ou moins bien abouties ont fleuri un peu partout. Celle qui, de mon point de vue, domine manifestement les autres, est celle qui se tient à la Grande Halle de la Villette. Avec les contributions venues de la réunion des musées nationaux, des collections du Musée du Louvre, de celle du musée de l’Armée, du musée national du château de Fontainebleau, et d’autres musées et fondations spécialisées, le choix des objets et oeuvres artistiques à sélectionner pour cette exposition était très large. Le tout était de composer un événement qui n’exclut aucun amateur d’Histoire et évite les clivages entre les connaisseurs et les autres. 

Pour ce qui concerne l’histoire du Général Bonaparte, de sa jeunesse, de son éducation, de sa prestigieuse carrière militaire au départ traversée par des choix difficiles, aucune information ne manque aux Napoléonophiles comme aux visiteurs  accidentels. Tout ce parcours « instructif » abordant autant les domaines politiques, que juridiques, qu’économiques, est ponctué par un beau choix d’objets personnels et authentiques ayant appartenu à l’Empereur. Une très très très longue écharpe tricolore, un sabre, un bicorne en castor (mais il en reste quelques uns), sa redingote grise ou son habit de velours, son lit de campagne, une longue-vue, etc.,  créent une proximité avec son quotidien à la cour comme au champ de bataille. Une belle série de figurines, de bustes de toutes dimensions, rappellent les attitudes et les poses du fameux militaire.Pour ceux qui sont plutôt « arts décoratifs », on y trouve du précieux mobilier « Empire » au style si marqué, il y a des costumes militaires et civils du temps,  de la vaisselle d’apparat ou encore le berceau de l’Aiglon. 

Viennent alors les immenses et magnifiques tableaux signés par nombre de peintres prestigieux, dont David bien sûr, évoquant par exemple, des épisodes de grandes batailles et d’autres moments tragiques. On les connait ces tableaux, mais les côtoyer rassemblés et « en vrai », crée une impression saisissante. Les couleurs sont frappantes, les mises en scène somptueuses et frappantes.  Enfin, une série de vidéos et extraits de films permettent de bien se remémorer les différentes campagnes militaires et aussi les mouvements de troupes et les actions de bien des batailles historiques. 

Cette alliance entre le pédagogique et l’artistique est d’une grande efficacité et offre l’occasion de faire le tri entre le mythe Napoléon 1er, les clichés, le romanesque, la récupération politique. 

Napoléon, Grande Halle de la Villette,  211 avenue Jean-Jaurès Parc de La Villette. 75019 Paris 19e. Jusqu’au 19 décembre 2021. 

https://expo-napoleon.fr 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !