semaine 06

Macroncosme

Pasta par Michel Noirret, le 07 janvier 2023

© Wich

M. Macron, président de république, n’est pas sorti de son Élysée depuis longtemps. Il n’a pas le loisir non plus, dans sa sorte d’Olympe, de lire les journaux ou d’écouter la radio, simples distractions pour le petit peuple.
La télé, oui, d’accord, mais juste pour venir enregistrer un discours lorsque le besoin s’en fait sentir, comme d’aller aux cabinets, par exemple.
Rien de plus.
M. Macron est un président de république sérieux et vous pensez bien qu’il ne va pas se dissiper à suivre la météo des allumés de la boule de cristal du GIEC. La pluie et le beau temps, c’est pas du boulot de président de république.
Il n’a pas non plus perdu son temps, au fil des ans, à suivre les péripéties des diverses COP, dont les adeptes du retour de l’éclairage à la bougie ont rebattu les oreilles des malheureux citoyens qui auraient bien préféré qu’on leur parle plutôt football, comme ce fut le cas, heureusement, par la suite.
Y a pas que du malheur dans la vie.
Quoique si l’équipe de France avait gagné…
Et il a vu juste, M. Macron, car les COP n’ont jamais abouti à quoi que ce soit de sérieux. Par contre l’équipe de France à tout de même fait deuxième au Qatar. C’est pas rien!
Né en 1977, M. Macron, c’est normal, ne sait pas qui est René Dumont, précurseur du GIEC et qui se présenta aux présidentielles de 1974, pas tellement pour être élu, mais faire savoir vers quoi l’humanité courait en saccageant son environnement. https://www.youtube.com/watch?v=nMRFKNu0f30&authuser=0
De même, qui était Jules César ? M. Macron n’en sait rien, c’est bien naturel, il n’était pas encore de ce monde ! Ne lui demandez pas non plus ce qu’il s’est passé en 1945 à Hiroshima ou Nagasaki. En plus, il n’est même pas Japonais, alors... Ces choses anciennes, périmées, has been, ne peuvent détourner un président de république moderne de son devoir d’affronter le présent : le caddy bien rempli de produits diversement nocifs de l’industrie agro-alimentaire, fleuron du PIB et la bagnole pleine d’essence de ses électeurs, quoi qu’il en coûte.
C’est un homme profondément bon.
Ce qui fait qu’il s’est trouvé fort surpris de toutes les calamités météorologiques qui se sont abattues sur son pays, et d’autres un peu partout sur la planète en 2022, lui a-t-on fait savoir, car chacun se doute qu’un président de république a autre chose à faire qu’à regarder par la fenêtre pour se tenir au courant du temps qu’il fait. D’où son incapacité à le prévoir. Un président de république n’est pas tenu de savoir tout faire.
« Qui aurait pu prévoir ça ? » s’est-il, en substance, exclamé, dans sa candeur naïve, lors de son apparition du 31 décembre à la télévision, car le besoin s’en fait sentir tous les 31 décembre. Mais peut-être se croyait-il aux cabinets et parlait-il de tout autre chose.
Tout de même, si c’était Donald Coin-Coin Trump qui avait exprimé un tel étonnement, sûr que le monde entier se serait gaussé.
Là, rien, ou si peu. Personne pour réclamer le goudron et les plumes.
Heureusement que M. Macron ne peut briguer un 3ᵉ mandat, il ne fait plus beaucoup rire.
Que le Monstre en Spaghetti Volant vous touche de son appendice nouilleux.
Ramen.

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2023 designed by TWINN Abonnez-vous !