semaine 06

Y a pas que des mauvaises nouvelles

Pasta par Michel Noirret, le 20 janvier 2023

© WICH

À l’heure où je mets sous presse (comme on disait à l’époque où les journaux s’imprimaient quasiment à la main) il fait froid. Et C’EST NORMAL !  On est au mois de janvier et moins deux ou trois degrés, ça n’a rien d’extravagant !
Macron aurait dû attendre un peu pour s’expliquer sur sa précédente déclaration climatique. Il aurait pu se justifier : « Au vu des derniers événements météorologiques, qui aurait pu prévoir qu’il fasse froid en janvier ! Hein ! Ah ! Vous voyez bien... »

Question dope, le gouvernement flamand n’envisage pas de faire une campagne de masse contre l’usage des produits illicites qui mettent de bonne humeur. Pourquoi ? Une baisse des ventes pourrait-elle tarir les flux d’oseille dans des poches où ils ne sont pas censés arriver ? Mon Dieu quelle horreur ! Irait-on se mettre à soupçonner de collusion avec des bandits les élites démocratiques de nos belles contrées du nord ? Tssss !

Oh ça va hein ! D’abord, le Qatar et le Maroc, c'étaient pas des affaires de coke ! Et puis c’était rien que des Ritals, des Grecs et autres fransquillons qui trempaient là-dedans. Et ça se passait au parlement européen. Pas d’amalgame !

- Et l’Iran ?
- Quoi l’Iran ?
- Ben, les mollahs massacrent un peu leur population !
- Ah, mais ! on a fait des déclarations qui condamnent sans équivoque ces atteintes inadmissibles aux droits de l’homme.
- Et à part des déclarations ?
- On ne peut guère faire plus. C’est très délicat. Vous comprenez, on a des intérêts économiques importants dans ce pays. Il est primordial, en ces temps de crise, de veiller à la compétitivité de nos entreprises. Les droits de l'homme, ça peut provoquer du chômage.

À ce sujet, l’espèce des milliardaires, apprend-on, contrairement aux autres n’est pas en voie d’extinction. Il semble même que sa croissance est inversement proportionnelle au taux de disparition des autres.
Autre curiosité, plus les entreprises sont compétitives, plus leurs actionnaires principaux sont milliardaires, plus les services publics manquent de tout : hôpitaux, pompiers, flics, justice, enseignement, transports en commun ; bref, tout ce qui concerne le petit peuple sombre dans la misère. Et il fait du raffut dans la rue, le petit peuple ! ça, il s’y entend !  Mais faire effort pour devenir milliardaire, c’est trop lui demander. S’il croit s’en sortir comme ça !
Heureusement, on a en Europe des gouvernements qui veillent au bien-être de tous, sans discrimination. Regardez à Davos ! c’est pas des images du bonheur ça ?
Pour une fois qu’il y a de bonnes nouvelles, faut arrêter un peu de râler !

Philippe Close, le bourgmestre de Bruxelles, est un type qui sait ramener les évènements à leur juste dimension.
Ainsi, à propos de la mort d’une jeune femme dans un commissariat bruxellois à la réputation douteuse,  (deux personnes y sont déjà mortes dans le passé) il relativise. Dans cette prison, il passe environ 9000 personnes par an, souligne-t-il.
Donc, conclus-je, environ 8997 survivent. On a de la marge.

Et c’est ainsi qu’Allah est grand.
(Feu Alexandre Vialatte  aimait souvent conclure de la sorte ses chroniques dans « La Montagne », journal Auvergnat.)

J’aime qu’on rende à Dieu ce qui lui appartient ; et c’est ainsi que le Monstre en Spaghetti Volant vous touche de son appendice nouilleux.
Ramen.

 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2023 designed by TWINN Abonnez-vous !