semaine 21

Ces inégalités qui nous tuent

Zooms curieux par Gabrielle Lefèvre, le 21 janvier 2022

Les riches plus riches, les pauvres plus pauvres : la pandémie corona a accentué les inégalités. Photo © Oxfam Solidarité

Chaque année, à cette époque, se tient la grand’messe des affaires mondiales : le Forum économique mondial, dit « de Davos », lieu emblématique de la Suisse riche et temple de l’argent. Et chaque année, Oxfam nous livre son rapport sur l’autre face du monde.

La cybercriminalité augmente

Les conséquences de la pandémie sur la marche du monde économique seront au cœur des préoccupations de tous. En attendant, le FEM a poursuivi ses travaux notamment sur la cybercriminalité, identifiée comme l’ennemi mortel du monde des affaires presqu’autant que le virus biologique qui nous affecte tous. Ainsi, nous trouvons sur le site du Forum les prédictions sur la cybercriminalité mondiale pour 2022. Viennent en premier lieu les fausses informations et les campagnes de désinformations avec comme sujet la pandémie, les vaccins, les faux certificats de vaccination. Le marché noir des faux certificats de vaccination est alimenté par des faussaires de 29 pays générant de confortables revenus puisqu’un faux passeport vaccinal se vend entre 100 et 120 dollars. Le cybercrime a donc trouvé une niche intéressante où il va continuer à prospérer en se basant sur les « fake news » que des masses de gens croient vraies.

Parallèlement, le cybermonde va s’enflammer aux Etats-Unis avec l’approche des élections de mi-mandat présidentiel en novembre 2022 et les réseaux sociaux submergés de campagnes de désinformation. Cette année sera aussi celle du cyber banditisme contre les chaînes d’approvisionnement, des grandes structures de services au public et autres afin d’exiger des rançons colossales. Ainsi le gang REvil a réussi à infecter mille clients d’une entreprise et demandait une rançon de 70 millions de $ pour en révéler les noms. Des données vitales sont volées aux entreprises et les hackers demandent des millions pour les restituer.  Ainsi, une grande compagnie d’assurances aux Etats-Unis a payé 40 millions de dollars de rançon en 2021.

Enfin, il y a la cyber guerre froide qui fait rage pour le moment, attisant les propagandes de tous bords pour nous mener à une déstabilisation mondiale très inquiétante. Les cyber terroristes et activistes politiques radicaux utilisent ces réseaux et techniques criminelles pour créer des tensions entre pays et des conflits locaux.

Et les analystes parlent d’un accroissement de cette criminalité au fil des mois : en 2021, 46% des entreprises ont vu au moins un de leurs employés atteint par un virus informatique et le télétravail obligatoire à cause de la pandémie corona a accentué cette pandémie de virus informatiques, touchant près de 97% des entreprises. Les attaques contre les cryptomonnaies sont de plus en plus fréquentes, ainsi que contre les microservices rendus depuis des plateformes hébergées dans le cloud. Les techniques de plus en plus fines de fausses vidéos, de fausses voix, de sons fabriqués permettent aux cybercriminels d’imiter des personnes et ainsi de détourner des sommes considérables aux banques et aux entreprises. Et l’augmentation de l’usage de l’internet des objets va encore faciliter la tâche des bandits de l’informatique.

Mais à part cela, le système économique mondialisé continue à assurer sur tous les tons que la numérisation sauvera notre humanité, depuis le secteur agricole et de l’eau jusqu’à l’espace.

La croisade d’Oxfam

 Voilà pourquoi le rapport d’Oxfam sur l’état du monde est essentiel car il nous ouvre les yeux sur les enjeux les plus fondamentaux de notre survie sur terre et sur les moyens les plus efficaces d’y parvenir. Il souligne une fois de plus la croissance des inégalités qui rendent les riches plus riches et les pauvres plus pauvres avec la complicité ou la faiblesse des pouvoirs politiques censés protéger les populations.

Le rapport commence fort : « Pendant que Jeff Bezos, le deuxième homme le plus riche de la planète, s'envolait dans l'espace avec ses amis en juillet 2021, des millions de personnes mouraient parce qu'elles ne pouvaient pas se faire vacciner ou acheter de la nourriture. En effet, l'année dernière, 14.000 personnes sont mortes de faim chaque jour. Dans le même temps, la fortune de 2.755 milliardaires a davantage augmenté pendant la pandémie qu'au cours des 14 dernières années. Il s’agit de la plus forte augmentation annuelle de la fortune des milliardaires depuis que ce type de données est recensé, et cela concerne tous les continents. »

Oxfam nous rappelle que ce sont les pays riches qui émettent le plus de polluants atmosphériques, que les femmes sont les principales victimes des catastrophes telles que la pandémie car reléguées à la maison pour soigner les familles. Elles sont encore plus victimes lorsqu’elles sont pauvres et racisées.

L’intérêt de ce rapport est qu’il ne se contente pas de constats désespérants mais propose à nos responsables politiques des solutions :

1 Taxer les richesses extrêmes au bénéfice d'une économie solidaire

Exemple : un impôt exceptionnel de 99 % sur les richesses amassées depuis mars 2020 par les 10 hommes les plus riches au monde permettrait à lui seul de lever 812 milliards de dollars, afin de refinancer les soins de santé et les allocations sociales. On l’a fait au lendemain de la seconde guerre mondiale. « Cette mesure ponctuelle doit évoluer vers des impôts progressifs permanents sur le capital et la fortune afin de réduire les inégalités de richesse. », précise Oxfam.

2 Réorienter cette richesse pour sauver des vies et investir dans notre avenir

« La pandémie a montré de façon tragique que nous avons besoin de soins de santé et d'une protection sociale universels de qualité, financés par les pouvoirs publics et accessibles à toutes et tous. Elle rappelle également que les gouvernements doivent investir davantage de moyens pour mettre fin aux violences fondées sur le genre : nous avons non seulement besoin de plus de prévention mais aussi d'abroger les lois sexistes et de soutenir financièrement les organisations de défense des droits des femmes.

Enfin, les gouvernements des pays riches doivent financer entièrement l’adaptation au changement climatique et soutenir les mécanismes de pertes et préjudices nécessaires pour surmonter la crise climatique et créer un monde sans énergie fossile. »

3 Changer les règles et les rapports de force dans l'économie et la société

« Les plans de relance mis en place pour sortir de la crise du coronavirus doivent permettre de changer vraiment de modèle économique. Le bien-être des personnes et de la planète doit occuper une place centrale dans ce nouveau modèle, au lieu de la croissance et du profit. Les gouvernements doivent modifier les lois pour mieux distribuer, en amont, les revenus au sein de la population. Cela passe par l’abolition des lois qui restreignent les droits des travailleurs et des travailleuses et des syndicats et de prendre des mesures pour les protéger. »

Dommage que les rédacteurs de ce rapport, fort semblable aux objectifs des Nations Unies d’ailleurs, ne parlent pas de l’urgence de mettre fin aux dérives bellicistes qui agitent les dirigeants étatsuniens, russes et chinois. La course folle aux armements pompe des milliards de dollars qui devraient être investis dans l’industrie de la vie et pas dans celle de la mort !

Quelques chiffres:

  • Les 10 personnes les plus riches possèdent ensemble plus de richesses que les 3,1 milliards de personnes les plus pauvres.
  • Les 1 % les plus riches se sont accaparé 19 fois plus de la croissance globale des richesses que les 50 % les plus pauvres de l’humanité depuis 1995.
  • La fortune des 10 hommes les plus riches du monde a doublé, alors que les revenus de 99 % de l’humanité sont moins importants que prévu à cause de la COVID-19.
  • En Belgique, les 1% les plus riches possèdent maintenant 15% des richesses – c’est plus que la fortune cumulée des 50% les moins riches.

Si les 10 hommes les plus riches dépensaient chacun un million de dollars par jour, il leur faudrait 414 ans pour dépenser leur fortune.

https://www.weforum.org/agenda/2021/11/2022-cybercrime-predictions-checkpoint/

https://www.oxfamsol.be/fr/les-inegalites-tuent

Lire aussi:

 
 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !