semaine 26

Climat, une fois…

Zooms curieux par Gabrielle Lefèvre, le 29 mars 2019

Reportage photographique © Jean-Frédéric Hanssens

Il était une fois un petit royaume devenu une « lasagne » institutionnelle afin de préserver les intérêts, les identités des diverses tribus qui l’habitent. Bel exemple de démocratie, il faut le reconnaître. Mais la complexité, qui est en soi nécessaire afin de répondre à toutes les demandes des citoyens, représente aussi un défi pour les juristes, constitutionnalistes, parlementaires, femmes et hommes de partis, ministres et leurs administrations.

Une nouvelle tribu est apparue ces derniers mois : des gilets verts, principalement jeunes mais soutenus vigoureusement par leurs aînés, auxquels se mêlent des gilets jaunes et des gilets rouges. Car la question climatique concerne tout le monde et interroge tout notre système économique et social.

Nous avons évoqué la question complexe de la loi climat ici.  http://entreleslignes.be/humeurs/zooms-curieux/pourquoi-une-gr%C3%A8ve-mondiale-pour-le-climat

Ce 28 mars 2019, comme prévu, la Chambre n’a pas obtenu la majorité des deux tiers pour décider une révision de l’article 7b de la Constitution permettant l’élaboration d‘une loi climat contraignante pour tous les niveaux de pouvoir du pays. Mais on peut faire confiance en l’ingéniosité constante de nos parlementaires, ministres, juristes, politiciens de toutes couleurs pour trouver « la » solution « à la belge » qui ne soit pas belge car la Flandre n’en veut pas mais quand même appliquée dans toute la Belgique par le biais de nos accords plus compliqués les uns que les autres. Cela s’appelle de la coopération.

D’ailleurs, ne sommes-nous pas nombreux, dans une économie en transition, à miser notre survie sur la coopération ? Nos jeunes et moins jeunes marcheurs, affirment sans cesse qu’ils ne veulent plus de la concurrence débridée, fondement cataclysmique de notre système économique néo-libéral. Ils continueront à marcher jusqu’à la veille des élections - et sans doute après - pour répéter à nos nouveaux représentants politiques que la démocratie se joue aussi dans les salles de classes, dans les rues, dans les entreprises, dans les bureaux…

Sinon, d’autres moyens sont utilisés et notamment une action en justice contre l’Etat belge qui ne respecte pas ses engagements climatiques (voir www.klimaatzaak.eu).

Le Centre National de Coopération au Développement (CNCD) qui préside la Coalition Climat, rappelle aussi que rien ne peut se faire au niveau belge sans un lien avec la question de la solidarité internationale, avec un changement urgent de notre économie mondialisée. Or, la politique de coopération au développement est trop soumise aux intérêts du business belge, au détriment des populations privées de leurs ressources naturelles, de leurs terres, et, de plus en plus, victimes du changement climatique.

Autre menace : une nouvelle négociation d’un traité transatlantique par la Commission européenne avec les Etats-Unis qui ont rejeté les accords climatiques internationaux…

Voilà ce à quoi nous devrons tous réfléchir au moment de voter le 26 mai. De quoi inspirer les marcheurs aux gilets colorés !

https://www.cncd.be/questions-reponses-loi-climat


Place du Trône à Bruxelles


Kermesz à l'Est


Sysmo


Rue de Louvain à Bruxelles

Voir l'ambiance festive place du Trône sur la vidéo ci-dessous

Voir l'action, rue de Louvain, des jeunes pour le climat, sur la vidéo ci-dessous

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !