semaine 38
Portrait de André Fromont
Haïculs bénis/André Fromont

Cet univers perdu

Le 24 août 2023

&

Image: 

Hans est rigolo

Il plante ses couteaux

Dans le dos Des Marie pleines de larmes

Des eaux troubles

Émerge sa tête d’ibis

Son humour à tout faire

Hans porte un culte obligé

Aux politburos qui chuchotent

Dans les voûtes obscures

Où le temps est compté

Il surveille les abords

Des étangs du Patriarche

Là où chaque promeneur

Est agent de l’étranger

Il est la mort qui bouge

Et son besoin d’ivresse

 

Le couvercle soulevé

La fumée s’élève

Flotte

Et se déchire

La poussière y épouse la lumière

En un monde créé

Vague et inutile

Une phrase oubliée

Dans un présent déjà passé

Jackie gobe tout

La vapeur bleue

Les soupirs du vent

La nuée d’anges qui vole

Invisible

Jackie fixe le sol

Et essuie le sang

Sur son sourire

 

Sur la plus haute marche

Un seigneur de la guerre

Et ses enfants soldats

La fin de toutes les fins

En poche

Les bénéfices

Sous la première marche

L’apathie s’étale

Même l’herbe paresse

Ailleurs

Des chaises grincent

Dans un demi-jour

De résistance

 

L’illusion

Cette bombe désamorcée

Cet univers perdu

Dans la géographie blanche

Des cerveaux

 

Et moi

Je regarde Adrienne

Tous nos ancêtres sont communs

Nos peaux sont à vif

Nos terres retournées

Dans nos rêves sans sommeil

Face aux feux

Face aux foudres

Nos colères concentrées

En éclairs plus rapides

Nos refus d’être les oiseaux

Tombés dans les cheminées

La sueur d’Adrienne

Illumine son torse

Elle fait germer

À la diable

Des semences clandestines

entreleslignes.be ®2023 designed by TWINN Abonnez-vous !