semaine 48
Portrait de André Fromont
Haïculs bénis/André Fromont

Plus rien à vendre

Le 24 octobre 2022

&

Image: 

On ne sait jamais

Où la foudre frappe

L’éclair jaillit

Comme un avis tranché

Sur tout

Que sait-on

De l’heure qui vient

Dans ces zones de commerce

Si laides

 

Soudain

Tous les chiens aboient

Un récit se répand

Une rumeur

Eugénie se laisse distraire

Droguée à la vitesse

Et à l’art d’interdire

Elle vit

Une pointe d’agacement

Un signe de trahison

Dans ce chœur des cœurs

Tout animal

 

Et toujours arrive

La police morale

 

On ne sait jamais

Où la foudre frappe

Au centre de l’instant d’après

Lors d’un baiser sur l’autre joue

Choc électrique

Malédiction de l’ombre

Axel serre les dents

Lèvres brûlées

Par de lourds soupçons

Il ne trouve plus sa place

 

Et toujours arrive

La police morale

 

Un singe en bois

Rince son œil de verre

Dans l’eau de l’averse

Patient zéro

D’une vague épidémie

Il est la voix du vide

D’une étrangeté raisonnable

Un petit miracle

Une abstraction première

Rien d’autre et tout cela

 

Pas une tache d’encre

Sur les livres en cendres

 

On ne sait jamais

Où la foudre frappe

Corps chaud accroché

À la paroi d’une montagne

Léa s’émiette

En vent enfumé

Un triste sort

Le but du hasard

De la poussière

 

La nature du conflit

Est de partir de rien

 

Une chambre d’échos

Une soupe au lait

De l’érotisme à menottes

Le fantôme d’une idée

Le dehors mis dedans

Une ombre lumineuse

Plus rien n’est à vendre

 

Et là encore arrive

La police morale

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !