semaine 21
Portrait de André Fromont
Haïculs bénis/André Fromont

Vies sans vergogne

Le 05 janvier 2022

&

Image: 

Un œil, une larme

Énorme

Les flots se déversent

Vers la sortie

Par un couloir souillé

 

Michel plonge dans le vide

Sa passion

Tout casser

Pour passer le temps

Au hasard

Des matchs truqués

Des pillages

De n’importe quelle

Lutte soudaine

Jusqu’au bout

Michel est un perroquet

Dans la serre tropicale

 

Gaby est effacée

Couverte par l’anonymat

Avide de croire

Volets fermés

Elle ouvre la chasse

Et tire à vue

Les démolir tous

Autant qu’ils sont

Pour passer le temps

Marquer un but : jamais

Manquer un but : jamais

 

Plein régime

De ces sales affaires

Toujours les mêmes

 

Sous l’ampoule blanche

Geste gauche

Sourire vivant

Romain fait une réussite

Sur un coin de table

Il n’a pas rêvé Louise

Il revoit

Les séparés réunis

Sur le lit dévasté

Devant la fenêtre ouverte

Les draps sèchent au vent

 

Adrien pèse lourd

Le double de tout

Et toujours plus

Toujours

Adrien continue à jouer

Sur les colonnes immenses

De ses comptabilités

Mauvais fonds

Double fonds

Œil sans larme

Adrien ne partage rien

 

Loin des cris haineux et

Des points de côté

Dans les lignes de fuite

Entourée des plumes folles

Des tourterelles

Prises

Dans la grande giboulée

Louise n’a pas rêvé Romain

Caresses

Sourire vivant

Cette chose sérieuse

Comme une apparition

Dans un monde masqué

 

Vraie rareté

De ces belles affaires

Jamais les mêmes

entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !