semaine 19
Portrait de Carine Toly Humbert
Des Chemins d’écriture

YVES REVERT "Beau drôle"

Le 05 mars 2021

YVES REVERT

Beau Drôle

Éditions Le Rouergue, collection « La Brune »

Parution janvier 2021

 

La vie de Marie-Anne de La Trémoille, devenue princesse des Ursins après avoir épousé en secondes noces le prince romain Flavio Orsini, a déjà inspiré quelques romanciers (Claude Pujade-Renaud, Jacques Almira). Yves Revert, écrivain et journaliste, s’est à son tour laissé inspirer et charmer par la vie tumultueuse de cette femme, amie de Mme de Maintenon, appréciée de Louis XIV et première dame d’honneur de son petit-fils et de la jeune épouse de celui-ci Marie-Louise de Savoie, âgée de 14 ans. Mais elle fera bien plus : désignée par le roi pour accompagner le jeune couple en Espagne, elle sera chargée des intérêts français. Diplomate avisée, habile, conquérante, amie de Saint-Simon qui dira d’elle « Beaucoup d’ambition, mais de ces ambitions vastes, fort au-dessus de son sexe et de l’ambition ordinaire des hommes, et un désir pareil d’être et de gouverner ».

Il ne s’agit pourtant pas ici d’un roman purement historique, Yves Revert, s’il s’est appuyé sur certains faits réels et nous les conte avec fidélité, s’attache surtout à nous décrire les sentiments éprouvés par les protagonistes, tandis qu’une nature dominante nimbe le récit, invitant à une lecture rêveuse.

Rêveuse comme l’est la promenade quotidienne sur les bords de Loire de Monsieur d’Aubigny, Grand Maître des Eaux et Forêts de France, qui fut  secrétaire de la princesse des Ursins et plus que cela, à présent vieillissant et retiré en Touraine.

Tout commence là, près de son château de Chanteloup, au bord d’un étang, il accomplit son travail et note scrupuleusement sur son carnet ce qu’il observe puisqu’il a « juridiction et connaissance sur tout ce qui touche aux bois et forêts du roi, des princes, prélats, gentilshommes, particuliers et communautés, ainsi que sur les garennes, pêches, rivières, îles, îlots et moulins ».

Il entend au loin le galop d’un cheval puis l’aperçoit, monté par un cavalier, tous deux emportés dans une folle course qui l’étonne et l’amuse. Ce cavalier, il l’attend, son arrivée lui a été annoncée par une amie qui lui a demandé d’abriter pour quelques temps ce jeune chevalier qui doit être éloigné de sa famille pour cause d’inconduite.           

La construction assez sophistiquée du récit peut dérouter pendant quelques pages, puis on se laisse mener : Tantôt par les rencontres bientôt quotidiennes des deux hommes, le plus âgé racontant au chevalier sa vie passée auprès de Mme des Ursins, et dont il devient bientôt  l’amant de 18 ans plus jeune qu’elle, le « beau drôle » comme le nommait Saint Simon ; tantôt par les lettres qu’écrit le chevalier à une mystérieuse amie et dans lesquelles il raconte ce qu’il perçoit des confidences de M. d’Aubigny.

Le chevalier, hanté par la figure mythique de la princesse des Ursins très à la mode dans son cercle d’amis, se l’approprie peu à peu en  écoutant avidement les souvenirs tour à tour exaltés et mélancoliques de M. d’Aubigny qui tire lentement du passé l’histoire d’amour jamais avouée entre lui et sa Dame au parfum obsédant de bigaradier.

Un amour tissé dans les méandres de l’histoire des monarchies de France et d’Espagne faite de complots, d’alliances, de trahisons que la Dame sait tour à tour fomenter et déjouer, devenant peu à peu un rouage politique indispensable que son fidèle secrétaire soutient sans faille.

Ainsi avance le récit, au rythme de la marche des deux hommes, l’un se confiant à l’autre, tandis que la Loire, à leurs pieds « […]retient la lumière et dans l’obscurité qui gagne, se couvre d’une laque transparente. »

L’écriture de Yves Revert n’est pas pour rien dans le charme et la force de ce récit, il utilise une langue dont les glissements narratifs, la musicalité, font penser à celle de Pascal Quignard, pour nous conter ce fascinant portrait de femme et la révélation d’un amour tu pendant 35 ans.

 

__________________________________________________________________________________

 

Yves Revert a déjà publié, aux éditions Verdier, un premier roman, «  Carlos et Budd, ovation et silence », en 2017.

Il est journaliste au quotidien La Nouvelle République du Centre Ouest.

Image: 

Mots-clés

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !