semaine 48
Portrait de Ma Béa
Elire...et lire jeunesse

Junk Food Book

Le 24 février 2021

Ici, les légumes sont des produits interdits et les consommateurs de légumes, des délinquants ! Pépito va être adopté par les salariés du "Resto". Il va dormir dans une "chambre friteuse" et s'entraîner à des concours de goinfrerie.

De nombreuses péripéties entraînent notre Pépito dans les abattoirs (endroit "gore") où il découvre la réalité de la chaîne alimentaire animale. Tout y passe : les antibiotiques, les hormones, les pesticides; les abus, les trafics, la pègre, les escrocs et même un ignoble personnage arriviste... Tout est bon pour gagner encore plus d'argent et, surtout, avoir plus de pouvoir avec, au passage, une allusion à l'oeil de "Big Brother" qui veille et surveille le bon déroulement des évènements.

Le père de Pépito est le plus grand trafiquant de légumes, organisant des marchés et des potagers clandestins et donc "ennemi public n°1". Pépito va tout faire pour retrouver sa famille à la campagne.

Cette BD est un plaidoyer contre la nourriture-poubelle à destination des jeunes. Le capitalisme, l'individualisme, la surconsommation sont au centre de cette "histoire". L'humour est grinçant et tellement proche de la réalité. On y trouve de l'action, des poursuites, des personnages odieux et même un petit clin d'oeil au "Livre de la Jungle".

Le graphisme brut est servi par des aplats de couleurs acides qui se superposent. Ajoutons que les personnages secondaires sont pratiquement transparents.

Accompagnement et prolongements: Echanges verbaux sur les différents sujets abordés. Des questions: quelles nourritures donne-t-on aux animaux ? quelle est l'origine de nos aliments ? composition des produits que nous mangeons ? Alors... soyons vigilants par rapport à toutes les pressions médiatiques et publicitaires. Affinons notre esprit critique !

Ma Béa


Junk Food Book (Sous forme de BD, une satire sociale du monde de la "malbouffe".)
Noémie Weber
Gallimard Jeunesse 2018

  A Malbouffe City, un petit d'homme, le bébé d'un trafiquant
  de légumes, a été abandonné non pas dans une "boîte à bébé"
  ou à la porte  d'une église mais devant celle d'un "fast food".  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image: 

 Sous forme de BD, une satire sociale du monde de la "malbouffe".

Mots-clés

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !