semaine 26
Portrait de Robert Lemaire
A PA PEUR

Le mauvais sort, le bon rentre...

Le 03 janvier 2022

 

Hé, bien le bonjour M'sieurs-dames, bonjour, comment allez-vous  en cette débutante année damnée ? Voilà une rentrée qui n'en est pas vraiment une, rentrée forcée pour les lieux culturants et factice aussi cette rentrée,qui n'est qu'une convention, je ne suis pas le premier à le penser..Ça peut aussi signifier d'autres choses, par exemple faire du « rentre dedans »... « Rentrer dans le lard »... « rentrer en contact »... « rentrer les foins » ou encore : « rentrer le ventre » , « faire une rentrée fracassante », et aussi faire des « rentrées substancielles »...

(pédant)_On dit « la rentrée » spécifiquement pour la scolarité, tout ça parce que les écoles ré-ouvrent leurs portes après avoir nettoyé les tableaux noirs et verts, et qui annoncent déjà que les examens futurs seront d'une facilité étonnante parce que les élèves sont géniaux, qu'ils ont une mémoire éléphantesque et que les questions se seront pas des questions-pièges faites exprès pour les faire échouer, mais que ce seront des questions raisonnables dont les réponses ne pourront que signifier quelque chose d'important aux bons élèves, c'est à dire à ceux qui auront travaillés, étudiés, à ceux qui auront assimilés la matière avec gourmandise, (et dans ce cas précis ça ne sera pas un péché capital n'ayez crainte, chères petites têtes blondes)...car il y aura des récompenses pour ceux qui auront trouvé la bonne réponse à chaque question vache (s'il y en a) ! Quant aux autres, ils coifferont le bonnet d'âne et seront mortifiés, relégués au fond de la classe, la peur au ventre d'avoir à présenter au tout puissant père-punisseur, un mauvais bulletin !!! ...

Si, si ! Souvenez-vous : il fallait chaque samedi présenter aux parents le bulletin hebdomadaire coté sur 50 et le faire signer, quel que soit le résultat, !!! Alors gare aux punitions si on était sous les quarante!!! Aah, ces parents implacables qui ne connaissaient que les coups de trique, la fessée, la gifle, les lignes à recopier 500 fois, la mise au coin, ou dans la cave dans le froid et sans lumière...ceux-là même qui nous ont éduqués et qui nous ont appris les bonnes manières !!!

Aah, mes amis et mes amies, les sacrées bonnes manières et la fichue politesse... on oublie toujours ces trucs là  : on ne met pas les coudes sur la table/ on ne lèche pas son couteau/ on enlève son bérèt et on dit bonjour à la madame, et on dit merci à l'épicier/ on dit aussi pardon, excusez-moi/ on laisse passer les dames en premier et puis on tient la porte pour que, justement la dame puisse passer/ on se met debout pour saluer quelqu'un/ on cède aussi sa place aux dames, vieilles ou pas, enceintes ou pas, on cède aussi sa place aux vieillards, aux handicapés/ on dit s'il vous plait-merci/ on ne dit pas « chépa » mais « je l'ignore »/ et puis alors le matin, on se lave derrière les oreilles... et les dents ?.. et les dents ! et la prothèse ? et la prothèse ! Ââââââhhhhh !!!Aaaalouettte !!! ..... on se coiffe le matin avec une brosse ou un peigne et non ! pas avec les doigts ! A propos de doigts, n'ayez jamais les ongles en deuil et puis veillez à ce qu'ils soient coupés régulièrement, et n'oubliez pas de vous laver les mains, plusieurs fois par jour, surtout maintenant, parce qu'on ne sait pas si le covied19, le virant virus qui vire de bord comme un Variant sachant varier, s'est introduit en douce dans notre cercle personnel !!! Et puis il y a beaucoup d'autres bonnes manières que j'oublie mais je ne manquerai pas de vous les rappeler si je m'en rappelle! ... Je serai votre bonne étoile, en quelque sorte, quoique...

Et bien non, je regrette beaucoup, je ne tomberai pas dans le piège du paternalisme de mauvais aloi ! Si vous oubliez quelque chose tant pis pour vous, je ne veux pas être votre pense-bête, je ne veux pas que vous me consultiez chaque fois que vous devez prendre une décision, il faut vous assumer ma vieille, enfin je veux dire mon vieux ! Quoi ? Vous me dites que votre mémoire n'est plus ce qu'elle était et qu'il vous faut quelqu'un en permanence à vos cotés ? Mais qu'est-ce qui se passe ? Vous perdez la boule ? Allons, faites un effort, concentrez-vous, tâchez de vous donner des points de repère, des jalons, Quand était-ce la dernière fois que vous avez enlevez votre écharpe ? Où l'avez-vous déposée ? Sur une chaise, d'accord ? Et elle était où cette chaise ? Vous ne savez-plus ?(soupir) Comme c'est dommage, elle était pourtant très belle cette écharpe que je vous avais offerte pour vos 77 ans, vous vous souvenez ? Non ? Et ben Zut-alors ! je crains dès lors que mon diagnostic ressemble à un nom comme Alzheimer ! Allons Bon, ben oui, d'accord, je retire ce que j'ai dit sur vos facultés de concentration et je vais faire tout mon possible pour la retrouver cette écharpe, non ne me dites pas merci, c'est tout naturel.....voilà de nouveau cette politesse et ce respect tolérant ou intolérant, c'est selon.....

C'est très clair, on doit veiller sur nos aînés et nos aînées, c'est à dire vous comme moi !... et tous ceux et toutes celles qui ont atteint l'âge de sonner la retraite et qui commencent à faire des exercices de mémorisation pour retenir ce qu'ils risquent d'oublier étant donné que notre cerveau, plus gros que chez les autres animaux, toutes proportions gardées, que notre cerveau donc s’emmêle les pinceaux et confond le 21 juillet avec le 14, et entonne la Marseillaise confondue avec la Brabançonne, et qui, à un autre moment, s'emploie à faire autre chose que de surveiller la casserole de soupe qu'il a mis sur le feu et que s'il ne fait pas gaffe, ça va brûler et sentir mauvais dans toutes la maison, d'autant plus que parfois, il n'a rien mis dans le récipient ! Sachez qu'y a un truc : quand vous mettez à chauffer la soupe, ne quittez pas votre objectif, n'allez pas voir ailleurs si vous y êtes, restez près de la casserole, ça ne dure pas très longtemps et de toutes façons, vous n'avez rien d'autre à faire, non? Pas de train ni d'avion à prendre, pas de rendez-vous chez le dentiste ou au contrôle technique, surtout que vous n'avez plus de voiture et que dans les faits, vos enfants vous interdisent de conduire vu que vous confondez la gauche et la droite et que pour vous un feu vert qui passe aux rouge ça ne signifie plus rien du tout, d'ailleurs ça n'a pas de sens, !!!

Chers lecteurs, chères lectrices, faut savoir le reconnaître quand qu'on est en bout de course !!!

Mais bon, allez, on ne se laisse pas aller, hein !...on se reprend en main, on fait comme si on était en pleine forme, komm kan kon avait 20 ans ! On fait comme si !... Si, si ! C'est pas difficile ! Certes, il faut mettre des lunettes pour lire, surtout que les lettres ne sont pas très grandes dans les livres de poche, et puis y faut mettre d'autres bésicles pour regarder la télé ! C'est pas que ce soit important de voir la gueule des journalistes ou d'une madame Davant virevoltante et pérorante, ou même celle de cette gentille popote miss Météo ou encore celle de l'animateur de ces jeux débiles qui font gagner des milles et des cents aux candidats qui deviennent fébriles et bafouillent dès que la somme dépassent 1500€...mais bon, faut ce qui faut !  « c'est comme ça » ! comme disait Jean-Paul Sartre dans Huis-clos !...

Et puis on passe à autre chose : Hop-hop-hop ! On prend son courage par la peau du dos, on sort la-bicyclette-Mariette...électrique évidemment...on met sa veste et sa casquette et Hop-hop-hop, on est parti pour une heure de pédalage à l'aise sur le Ravel ! Mais Zut et Flute, voilà qu'on est encore en pantoufles ! Ça, on peut pas hein ! On va se faire engueuler par la bourgeoise si on sort sans ses souliers. Alors on pousse un grand soupir, et on se soumet à la loi du « paraître » ! ... et on change de godasses !... on n'oublie surtout pas l'écharpe, même si avec l'électrique « baïssiquell' », on ne met pas le grand braquet pour partir en danseuse... Prout, ma chère !

Cependant, la question essentielle pour l'humanité, Mesdames et messieurs, lecteurs et lectrices attentifs, (et même sublimes), la question que cette humanité doit se poser ipso facto, c'est la question de l'intelligence ! A partir de quand décide-t-on du degré d'intelligence de n'importe quel individu vivant sur la planète! Blanc ou noir ou jaune ou rouge,  !!! Homme ou femme bien entendu ! Parce qu'il y en a qui continue à croire que c'est le mâle qui est le plus intelligent, qui est supérieur en quelque sorte à la femelle ! Je vous demande un peu ! Mais bon-sang de bon-suaire, moi je me demande surtout quelle sorte d'individu peut en arriver à déduire pareille affirmation ! Par quelle raisonnement peut-on croire qu'il y aurait un manque de neurone chez la femme ? Ce raisonnement fallacieux porterait aussi sur le dogme que la femme n'est faite que pour les tâches ménagères ou qu'elle est incapable de résoudre des problèmes de robinet ou faire la démonstration du Pont aux ânes, qui n'est autre que le célèbre théorème qui veut que, dans un triangle rectangle le carré de l’hypoténuse soit égal au carré des 2 autres cotés ! Ce qui ne veut pas dire que savoir ce savoir vous donne droit à être un génie des mathématiques !

Ceci dit, je viens d'ouvrir une porte que je n'aurais jamais dû ouvrir, surtout dans le cadre de cette chronique anachronique à la prétention divertissante, qui ne cherche pas vraiment à trouver des solutions existentielles liées à la condition humaine!

Mais notre culture et nos lois considèrent encore les animaux comme des objets, parait-il – on parle d’instinct et de réflexe, plus rarement de conscience.

Alors, au fond, est-ce que c'est la conscience qui est le propre de l’homme ?  L'homme, et son intelligence ! Le brave Homme, tellement fier que c’est donc au sujet de son cerveau que la science semblent progresser le plus lentement.!.

« C’est vrai, dit Steven Laureys, chercheur/neurologue à l'unif de Liège, il y a eu une sous-estimation historique de la conscience, et rappelons-nous qu’à l’époque de Broca, il y a un peu plus de cent ans, les scientifiques se demandaient encore si les femmes étaient douées de raison… Allons donc au bout de notre parcours : la conscience existerait-elle dans des systèmes inanimés ? Une pierre peut-elle avoir une réflexion ? « Selon la théorie de l’information intégrée de Giulio Tononi, le niveau de conscience d’un système comme le cerveau est lié aux interconnexions que l’on retrouve dans ce réseau. Plus nombreux seront les neurones à interagir les uns avec les autres, plus l’organisme aura une expérience consciente complexe et va ressentir « l’effet que ça fait » d’être ce système. D’après cette interprétation, des systèmes inertes pourraient donc également posséder une forme de conscience.  C'est ce que suggère ce chercheur nommé Steven Laureys, né en 1968 à Louvain, chercheur/neurologue belge qui a acquis une renommée mondiale pour ses travaux sur la neurologie de la conscience et du coma.

Donc, mes amis et amies qui êtes comme moi inconditionnels des prises de conscience, réfléchissez à deux fois lorsque vous maudissez le caillou qui vous gène dans votre chaussure, ou que, si vous shootez dans une pierre, demandez-vous si vous n'allez pas avoir un retour de manivelle et que le caillou va peut-être vous revenir dans la gueule !!!

Fini de rigoler, mesdames messieurs, on n'est pas là pour ça, nom d'une poignée de cacahuettes ! Certes, aujourd'hui on est là pour faire ce billet d'humeur qui devrait intéresser les centaines de milliers de personnes qui lisent Entre les lignes !... mais, afin de ne pas être responsable des migraines et des nausées qui vont naître à force de faire fonctionner ces neurones qui nous accablent de responsabilités, (voyez comme je me soucie de vous tous mesdames et messieurs), il vaut mieux me suis-je dit, limiter dans le temps ce genre questionnement et ne pas essayer de résoudre la thèse ardue de l'inconscience de l'humanité vis-à-vis de l'éventuelle responsabilité quant à la survie de la planète !!! Voilà, je l'ai dit et je ne le redirai plus puisque de toutes façons ma prose se termine et que je vais m'enfiler l'apéro...

Donc alors évidemment bien sûr, pour la suite, a pa peur


 

Image: 
entreleslignes.be ®2022 designed by TWINN Abonnez-vous !