semaine 48
Portrait de WICH
blog de WICH

Le droit d'emmerder qui ?

Le 20 novembre 2021

Le « Droit d’emmerder Dieu » (Grasset, 2021, 96 p.) est le texte de préparation de la plaidoirie de Richard Malka dans « le procès Charlie Hebdo».

Le livre se lit en une heure. Il est indispensable.

On y apprend notamment que les « caricatures danoises » n’avaient pas suscité un grand émoi lors de leur publication et que des imams danois ont mis le feu aux poudres en se rendant au Moyen-Orient pour y diffuser lesdites caricatures auxquelles ils en ont ajouté trois … jamais publiées par le journal danois Jyllands-Posten et Charlie Hebdo !

Plutôt qu’un long discours, quelques extraits :

« Oui, il faut prendre des risques pour essayer de faire en sorte que nos enfants ne vivent pas dans le monde des Kouachi, des Coulibaly et des Imran Khan. La liberté de critique des idées et des croyances, c’est le verrou qui garde en cage le monstre du totalitarisme.

Ce qui souille l’humanité, ce qui insulte Dieu s’il existe, ce ne sont pas nos caricatures, c’est le meurtre d’innocents, ce sont les propos de comptoir du pape, ce sont les délires paranoïaques d’un Premier ministre pakistanais, c’est l’absence de doute qui caractérise le fanatisme, c’est ce puissant venin pour l’esprit qu’est l’idéologie victimaire, celle du fameux deux poids, deux mesures, ou de l’accusation d’« islamophobie », là où, en réalité, le droit s’applique de la même manière pour tous. Ce poison-là configure les esprits dans le rejet de l’Autre et la violence. Ce qui souille l’humanité, c’est la bêtise de ces tribunes, de ces articles, de ces prises de parole expliquant qu’il serait responsable d’abandonner les caricatures de l’islam pour en faire une religion d’exception ».

« A chaque fois, ce qui est critiqué, c’est le fanatisme religieux, pas la religion en elle-même, Ce n’est Jamais gratuit. Autrement dit, ce que l’on nous demande, c’est d’abandonner le droit de nous moquer du fanatisme. On ne peut pas renoncer. Ce serait récompenser le vice, honorer la supercherie, célébrer l’Infamie ».

« Aucune croyance, aucune Idée, aucune opinion ne peut exiger de ne pas être débattue, critiquée, caricaturée.

Parce qu’à défaut, on n’accepterait plus de vivre qu’entre personnes pensant la même chose. Et tout débat, toute controverse serait estimée « offensante ». C’est le chemin de l’obscurantisme. Les Idées, ça se confronte ça se débat ».

Par Philippe B.  invité sur ma page.

 

Discours prononcé par Richard Malka à l’occasion de la réception du « Prix de la laïcité »

https://www.facebook.com/richardmalka.avocat/videos/420303772961166

Image: 

Mots-clés

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !