semaine 38

On a peut-être échappé à pire

Edito par Jean Rebuffat, le 02 juillet 2021

Image: 

Il y a des fois où rien, c'est beaucoup. Puisse cette plaque sarcastique, vue en Avignon en août 2020, dire la vérité! Photo © Jean Rebuffat

Ainsi donc, l'Europe, QR code ou papier en poche, s'apprête à partir en vacances, chiffres de contamination au plus bas – ou presque: déjà frémit un petit clapotement dont on se demande si ce ne sera pas une quatrième vague, causée par ce variant très contagieux qu'est le delta, au départ appelé indien. Et l'on se prend à espérer que les progrès de la vaccination, ajoutés aux malades ayant acquis une immunité comparable en ayant guéri du covid, pourront contrer cette nouvelle offensive qui ne semble pas tellement plus dangereuse que celle du variant dit anglais. Mais au diable les projections! Pourtant la rentrée verra bien des problèmes se poser, à commencer par l'obligation, totale ou par secteurs, d'être vacciné, à continuer par l'accès à réserver ou non aux vaccinés et à conclure par la stratégie médicale à adopter, avec les règles sociales qui peuvent s'en trouver modifiées jusque dans l'organisation du travail.

Une réflexion, tout de même. Imaginons que le variant delta ait été le Sars-CoV2 d'origine – eh bien les systèmes de santé auraient tous été submergés dès la première vague, voici quinze mois, et les morts se compteraient en nombre bien plus élevé.

Finalement, on a peut-être échappé à une hécatombe qui aurait frappé bien plus largement que les malheureux octogénaires et nonagénaires, lesquels malgré la longueur de leur vie, ont vu celle-ci trop souvent s'abréger. Et en conséquence de ce tsunami, on aurait eu droit à une récession générale dont on ne peut pas pronostiquer les conséquences. Elle n'aurait eu qu'un bénéfice, mais celui-là, il faudra bien qu'on le lui accorde: l'état de la planète face au changement climatique et à l'extinction massive des espèces. Cet été, ne maudissez pas les insectes qui s'écraseront sur votre pare-brise: s'il y en a à nouveau, c'est bon signe.

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !