semaine 47

Salle des pas-perdus

Chemins de traverse par Marcel Leroy, le 13 novembre 2021

Image: 

Photo © Laurent Berger

Le train d’Entre les lignes est resté en gare à Watermael le 11 novembre 2021. D’autres convois, de loin en loin, frôlèrent au ralenti la station bizarre plantée en lisière de Bruxelles. Dans les wagons bringueballants des têtes se seraient-elles penchées par la fenêtre en se demandant ce que fabriquait tout ce monde dans la salle des pas-perdus?

Le temps de quelques heures seront passés par là des gens qui avaient l’air de danser sur l’air de la chanson de Brassens, “Les copains d’abord”.  Dès l’entrée le passage du test covid-19 s’avéra comme un rituel à la “Sésame ouvre-toi”. Blaise qui jouait au contrôleur tout en inspectant les papiers donnait le ton, celui de l’humour qui ne se regarde pas de travers pour voir s’il fait rire. Mais il faisait son boulot...

On aura bu des pintes, et du coca, caramba! - bu du vin et mangé des pistolets au filet américain , cha cha cha! - regardé des tableaux et des photos, consulté des bouquins de tous les calibres, assisté à des concerts. La vente aux enchères orchestrée par Jean-Louis Leclercq aura fait péter tous les plafonds de la fantaisie, technique d’une redoutable efficacité.

Dans ce maelstroëm émotionnel, des vétérans auront bien tenté de raconter le voyage d’Entre les lignes. Ne retenir que ceci: le canard informatique trace sa voix solidaire, une manière de se rêver révolutionnaire. À la fête on aura discuté le coup, rigolé beaucoup, revu des visages, entendu des voix, pensé à celles et ceux qui ne sont plus dans le compartiment, rêvé de journalisme, bien sûr. Le métier poursuit sa route, change. Ne pourra jamais se passer des voix métissées des gens croisés au carrefour des jours dont on partage l’espace-temps.

Marcel Leroy

 

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !