semaine 38

La fête à Bruegel

Pérégrinations par Lucie Van de Walle, le 11 mai 2019

Une immersion virtuelle pour voir le monde par les yeux de Bruegel : "Beyond Bruegel".

Depuis quelques mois, le 450ème anniversaire de la mort du peintre Pieter Bruegel l’Ancien se décline à Bruxelles sous toutes ses formes. Pour moi, la dernière expérience en date fut la visite de l’exposition immersive "Beyond Bruegel". 

Cette exposition virtuelle débute au 2e étage du Palais de la Dynastie, ce  qui représente quelques solides volées d’escaliers que tous les visiteurs agiles survoleront sans problème, tandis les autres chercheront en vain un ascenseur. Mais gonflant l’enthousiasme, l’amour de l’art conduira tous les inconditionnels de Bruegel dans quatre salles aux thématiques spécifiques. Selon les oeuvres prises pour cible, les détails en sont très largement agrandis, ce qui au final donne des tableaux dans le tableau. Y défilent des personnages de kermesse, ce qui correspond aux clichés collés à l’artiste, mais également des monstres et des démons vus de dos, des chétifs et des obèses, etc. Un monde pour le moins pittoresque, mais, qui de mon « ressenti » (pour utiliser un vocabulaire à la mode) est d’être complètement dénué de tendresse, de compassion. Signe évident de la dureté des temps au 16ème siècle.  

Pour trouver le clou de cette exposition virtuelle, il faut descendre vers un grand local où se trouve la projection à 360 °, laquelle dure, si mon souvenir est exact, 20 minutes. Cette projection de haute technologie nous place au coeur de quelques tableaux majeurs du maître flamand, par exemple La Chute des Anges rebelles , La Tour de Babel ou Margot La Folle en route pour piller l’enfer, oeuvres qui se fondent les unes aux autres. Quelques personnages y sont plus articulés que proprement animés, ce qui donne un côté artisanal a cette expérience multimédia. L’ensemble visuel est prenant, les commentaires sont plus utiles que captivants et le tout correspond au goût actuel qui veut que tout doive bouger, faire de l’effet.

L’exposition virtuelle « Beyond Bruegel »  est manifestement réalisée avec moins de moyens et sur une surface plus réduite que celui de « L’Atelier des lumières » à Paris qui a cartonné avec Klimt et qui, actuellement, poursuit son succès via Van Gogh. Il n’empêche que sur ce terrain toutes les places sont loin d’être prises et que Bruxelles pourrait s’inventer - et donc pas copier - un lieu permanent multimédia, virtuel, high-tech - bref avec tous les adjectifs nécessaires -  mettant nos artistes anciens et nouveaux en évidence. Dans ce sens, il pourrait y avoir un appel aux projets auprès de nos fort inventifs compatriotes, dont sortirait assurément un concept inimitable.

"Beyond Bruegel," Palais de la Dynastie, Mont des Arts,1000 Bruxelles, jusqu’au 31 janvier 2020. Ts les jours de 10 h à 19 h. Fermé le lundi. Informations :  http://beyondbruegel.be

Mots-clés

Commentaires

Portrait de Pierre remy.
En 2002 j'ai vu l'Expo au musée royal des beaux arts. L'entreprise Brueghel qui était exceptionnelle

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN