semaine 47

Rechercher

En collaboration avec les Presses Universitaires de Bruxelles

Les vingt-cinq saisons de Verhaeren

Pérégrinations par Lucie Van de Walle, le 09 novembre 2017

La Galerie Verhaeren à Bruxelles, un lieu dynamique consacré à la photographie ©Galerie Verhaeren

La Galerie Verhaeren à Bruxelles fête ses 25 années d’existence. Un record de longévité pour une galerie uniquement dédiée à la photographie. 

Lui-même photographe au long cours, Vincent Verhaeren fut en son temps repéré par Georges Vercheval, entre autres fondateur du Musée de la photographie à Charleroi. Ce dernier lui a donné une première et notoire occasion de se confronter au public. Comme bien d’autres photographes, Vincent Verhaeren devait par la suite se heurter aux difficultés de trouver des cimaises. 

En 1993, suffisamment fou que pour se lancer dans cette aventure, Vincent Verhaeren fonde l’asbl Croiseregard et inaugure sa galerie rue de la Vénerie à Boitsfort, puis la déménage rue Gratès, dans la même commune bruxelloise. Ouvert à tous les courants de la photo, “ Je ne suis pas un intégriste” dit-il, Vincent Verhaeren a imaginé un fonctionnement sain, qui à la fois rend l’aventure accessible pour les artistes et permet à la galerie de survivre. Quelques subsides sont néanmoins accordés à l’asbl. Pour le reste, Vincent Verhaeren travaille en bénévole et s'entoure de trois autres personnes efficaces tout aussi bénévoles que lui. 

En ce moment, la Galerie Verhaeren expose deux photographes réunies autour de deux thèmes en miroir. D’une part Barbara Harsh propose « Esprit des pierres », série d’images couleur cueillies en voyage. Cadrés par Barbara Harsch, les grès de Jordanie, façonnés par les vents, forment des compositions abstraites aux accents graphiques qui, dans leur variété de tons, donnent un heureux effet d’aquarelle. Plutôt dans la gamme des lavis, ses gros plans sur les sables des plages de Mayotte amènent aussi son cortège de structures évocatrices. 

Avec le thème « Dieux des eaux » de Christiane Desmedt, on se trouve dans le classicisme en noir et blanc. Il s’agit ici plutôt d’un reportage à propos de cinq lieux de pèlerinage hindouistes et situés le long de cours d’eau. Aussi voyageons-nous avec elle parmi de paisibles étendues d’eau, nous joignant, de loin, à des rituels funéraires, à des libations diverses, observant ailleurs des temples sacrés. 

Par ailleurs, la Galerie Verhaeren qui ne manque ni d’initiatives ni d’idées a invité des artistes à proposer à la vente des petits formats à petits prix. Une bonne chose dans la logique des cadeaux de fin d’année. Trente-huit photographes ont répondu l’appel. Et, puisqu’on évoque décembre, c’est Vincent Verhaeren qui sera l’invité de sa propre galerie pour ponctuer cette vingt-cinquième saison, laquelle bien sûr se prolongera jusqu’en avril 2018.
__________________
« Esprit des pierres – Dieux des Eaux ». Jusqu’au 10 décembre 2017 : Galerie Verhaeren, 7, rue Gratès 1170 Bruxelles. Du mercredi au samedi de 14 h à 18 h et le dimanche de 10 h  à 13 h. 
“Vos images” - Petits  formats : vente le 26 novembre de 10 à 16 h.
Autres Informations : http://galerieverhaeren.be

 

Ajouter un commentaire

Du même auteur

La Galerie Verhaeren à Bruxelles, un lieu dynamique consacré à la photographie ©Galerie Verhaeren

Christo, collage 1975 : The Pont Neuf Wrapped (Project for Paris).©LVdW

"Les Faux British", une comédie insensée et désopilante © Grégory Navarra

Groupes de figurines aux instruments de musique. Photo © jherrent

Le groupe We Stood Like Kings jouera life sa musique pour le film "Koyaanisqatsi", chef-d’œuvre du réalisateur Godfrey Reggio.

Enfants de Cuzco (Pérou) 1976, photo en studio mobile ©Irving Penn

“Nos Vies ordinaires”, un des succès de La Compagnie Maritime ©Veronique Vercheval. 

entreleslignes.be ®2017 design by TWINN