semaine 50

Un Musée des selfies

Pérégrinations par Lucie Van de Walle, le 23 mars 2018

Autoportrait de Vincent Van Gogh, collection Rijksmuseum Amsterdam ©L.VdW

L’art de l’autoportrait ne date pas d’hier. On en connaît quantité de forts célèbres, dont ceux de Vincent Van Gogh, de Rembrandt, de Picasso, de Dürer, de Frida Kahlo, etc., qui ont nécessité beaucoup de savoir peindre et du temps. 

Par la suite et dès ses débuts, la photographie permit de prendre des clichés de soi-même. En 1839, Robert Cornelius se prenait déjà en photo, daguérotype qui lui avait demandé une pose de 15 minutes ! Plus proches et pourtant déjà lointains, beaucoup de lecteurs se souviendront de ces appareils photographiques munis d’un retardateur qui permettait de courir et de s’immobiliser devant l’objectif. Avec le numérique et ses smartphones, les selfies sont devenus un mode de communication utilisé jusqu’au délire narcissique. Il y en a parfois d’adroits, d’humoristiques, d’artistiques, mais la plupart sont ridicules et consternants. 

Alors, que va vraiment nous montrer Le Musée des Selfies (un pop-up musée ai-je compris ) qui est logé dans les environs de Los Angeles ?  Tommy Honton, co-fondateur du musée avec un autre designer, déclarait avoir pour ambition de remonter la filière du “selfie”, depuis ses racines qui selon lui datent de 40.000 ans. Perplexe, je me demande ce qu’on peut considérer comme “selfie” dans l’art pariétal de l’homme de Cromagnon ! Apparemment, l’art, l’histoire et la technologie sont donc convoqués pour illustrer jusqu’aujourd’hui – donc avec des créations contemporaines -  le cheminement entre l’être humain et son auto-représentation. Bien entendu cette visite se fera via force installations interactives, du reste, les chefs-d’œuvre convoqués ne peuvent être présents que via des copies virtuelles ou non. Mais il me semble que de toute façon cette excellente idée permettra de recadrer un phénomène culturel et de donner à la foule (de juniors ?) qui ne manquera pas de se presser à cette exposition (les selfies de selfies sont autorisés), quelques exemples dont ils peuvent s’inspirer quant à l’art et à la manière de se “selfieser” et sortir de sa propre contemplation. Cela ouvrira des portes à beaucoup et gageons que, à partir de là, les selfies pourront être enrichis par une nouvelle approche. 

Je ne crois pas que beaucoup de nos lecteurs auront l’opportunité de se rendre à Los Angeles, mais j’espère que cette exposition viendra grosso modo en Europe et si possible chez nous. Pure curiosité. 

Museum of selfies, 211 North Brand Boulevard Glendale, CA 91203. Du 1er avril au 31 mai 2018. 

Voir :  http://themuseumofselfies.com

 

Mots-clés

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2018 design by TWINN