semaine 38

La solitude des anges gardiens

L'as-tu lu,lulu? par Nous on l'a lu, le 18 janvier 2021

Photo de couverture © André Fromont

Lorenzo Cecchi reprend la route de l’écriture, c’est un voyageur chargé des bagages d’une vie bien remplie.
Après ses autres nouvelles des précédents ouvrages: « Protection rapprochée » , « Contes espagnols » et « Blues social club », la saga continue...il nous propose une succession de quatre tableaux réalistes. Les personnages sont âpres et surprennent par leur réactivité bizarre face aux situations vécues. Ils sont dans le torrent de la vie, ils s’y laissent entraîner, pas d’introspection, pas de calcul, pas de recul.
Des nouvelles très denses. Elles mettent en scène l’existence d’hommes confrontés, au gré de leur propre destin, à leurs pulsions qu’il maîtrisent peu ou mal et qui les conduisent le plus souvent dans des impasses.
La première nouvelle relate l’histoire d’un homme à la langue trop bien pendue qui crée involontairement un événement tragique dans sa famille.
La deuxième raconte les déboires d’un couple à la dérive.
La troisième évoque la situation désespérée de gens endettés aux mains d’une mafia albanaise.
La dernière met en scène l’amour contrarié d’un entrepreneur et de sa cliente.
Le tout doit son unité aux acteurs qu’on dirait issus de la même famille, comme un cousinage imaginaire.
Lorenzo Cecchi fait résonner la voix des gens à l’identité incertaine et dont la personnalité se bâtit dans l’action, « j’agis puis je réfléchis ». La malchance est régulièrement au rendez-vous, les conséquences sont inattendues et permettent au récit de se conclure en point d’interrogation.
L’écriture ultra serrée est très imagée ( nous sommes dans la scène). Elle nous entraîne dans des dialogues tellement bien construits que les pages s’effeuillent avec gourmandise.
La photo de couverture, très réussie, est de la main d’André Fromont que les lecteurs d’Entre Les Lignes connaissent depuis longtemps.

Etienne Marlier


La solitude des anges gardiens
Nouvelles de Lorenzo Cecchi
2020 Traverse 17€

Mots-clés

Il semble que vous appréciez cet article

Notre site n'est pas devenu payant! Mais malgré le bénévolat de ses collaborateurs, il coûte de l'argent.

C'est pourquoi, si cet article vous a plu (et même dans le cas inverse), nous faire un micropaiement d'un ou de quelques euros nous aiderait à sauver notre fragile indépendance et à lancer de nouveaux projets.

Merci à vous.

Nous soutenir Don mensuel

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !