semaine 43
Portrait de André Yoka Lye
Confidences du chauffeur du Ministre

Code de la route à la kinoise

Le 03 septembre 2021

« Va-t-en, tête de rhinocéros libidineux ! »

-Toi, race de porc-épic puant !

- Toi, patate obèse et rabougrie !

- Toi, zombi, yeux d’hyène !

- Arrière, oiseau sorcier !

-Tais-toi, sale saule pleureur ! »…

… Voilà la panoplie des injures et autres joyeuseries contenues dans le Code de la route à Kinshasa… C’est du moins le récit que nous a relaté notre ministre d’Etat en charge des Questions Statistiques et Tactiques, après un week-end passé à jouer au chauffeur sans chauffeur. Ah ! notre ministre d’Etat en charge des Questions Statistiques et Tactiques est un homme d’Etat vertébré comme on en fabrique plus :  homme-tous-terrains, explorateur des bas-fond de la société, V I P (Vuandu Indulgent et Patriote) toujours à l’écoute des électeurs d’hier et de demain.

… Donc tout le week-end, en homme de terrain curieux, en statisticien professionnel, en tacticien avisé, le ministre a tenu à juger, à jauger par lui-même la gestion de la rue et des saute-mouton à Kinshasa. Une vraie piste d’obstacles ! Un terrain accidenté de slalomeurs ! Un parcours d’acrobates : acrobates wewas, ces motos-taxis vaccinés de tout danger, et en perpétuel carnaval ; acrobates les minibus-‘esprits – de - mort’ roulant … à  tombeau ouvert ; acrobates les piétons tantôt en files indiennes d’automates, et tantôt en fourmillements incontrôlables ; acrobates les transports en commun, envahis dedans par des pasteurs évangélistes improvisés, nomades infatigables de bus à bus, et proclamant à haute voix un Christ en perpétuel chemin de croix. Enfin, acrobates les « policiers-de-roulage », avec plus d’un tour dans leur gibecière à contraventions : « papiers - s’il - vous – plaît ? ». « Certificat –de- bonne- vie- et –mœurs ? ». « Test -d’alcoolémie ? ». « Test- de- Covid-19 ? ». « Masques sanitaires ? »…

Epilogue de ce périple périlleux de notre ministre d’Etat : le lundi à la reprise de la semaine, notre ministre, lui-même au volant de sa voiture officielle, a débarqué au cabiner accompagné de trois individus inconnus de nous tous. Plus tard, en cabinet réuni, le ministre nous les a présentés à tour de rôle, comme des routiers exemplaires ; exemplaires, selon des radios-trottoirs concordantes, au milieu de la pagaille abracadabrante de la circulation. Premier « héros » présenté : un wewa connu dans la ville comme le seul à détenir deux casques règlementaires dont l’un pour la clientèle, une moto immatriculée et un contrat d’assurance tous risques. Deuxième « héros » routier : un conducteur de taxi-bus, reconnu comme modèle de comportement discipliné. Enfin le tour d’une policière qui aurait impressionné le ministre « chauffeur de dimanche » pour à la fois sa fermeté et son professionnalisme, ainsi que son sourire inaltéré. Sur-le-champ, le ministre a décidé d’engager les deux premiers comme agents de l’administration publique ; et la policière élevée à deux grades supérieurs pour services rendus à la nation.

… Prenant alors la parole, entre deux sanglots d’émotion, la policière a loué les qualités de cœur du ministre. Elle a néanmoins ajouté qu’à son humble avis, le ministre devrait organiser des sessions de sensibilisation … grammaticale, notamment à travers des modules accélérés d’apprentissage des langues et des langages adaptés à une citoyenneté  aseptisée, détergée, polie et  policée…

Image: 

La rue appartient à tout le monde, belle école de civilité! Photo © Véronique Vercheval

Mots-clés

entreleslignes.be ®2021 designed by TWINN Abonnez-vous !