semaine 21

Les super marchés du Myanmar

Question d'optique par Jean-Frédéric Hanssens, le 22 février 2019

Se balader dans ce pays sans déambuler dans ces innombrables lieux de vie, de rencontres et d'échanges que sont les marchés, c'est un peu comme déguster un poulet au curry rouge sans piment.
Qu'ils soient situés à Yangon, la capitale, ou dans le plus petit village perdu dans la montagne, ils rythment le quotidien des 55,5 millions de Birmans sur une superficie qui correspond à la France et la Belgique réunies, plus 2.000 km2. Véritable poumon économique où se côtoient toutes les classes sociales pour y trouver nourriture, friandises, jouets, ameublements, cadeaux; toute la population y trouve ce dont elle a besoin pour agrémenter la vie familiale. Y flâner donne aussi l'occasion de mieux comprendre la société birmane, les ethnies et leurs coutumes, la découverte de denrées spécifiques, comme le Thanaka, cette pâte cosmétique extraite du bois de plusieurs arbres poussant en abondance dans le centre du Myanmar et que les femmes, les enfants et certains hommes portent sur leur visage et dont la fonction est de protéger la peau du soleil. Si vous les abordez avec respect, tant les hommes que les femmes se laissent volontiers photographier, avec en prime un sourire approbateur et même adorable si vous leur rendez la pareille. Je qualifierais ces photos de "market photography".
Nous nous sommes rendus également au marché de jade de Mandalay. On reconnait les acheteurs par leur petites lampes de lumière vive qui leur permettent de voir des petits entrelacements fibreux ou granuleux, comme du feutre ou de l'amiante. Si c'est le cas, il s'agit de jadéite authentique. Celle-ci, la plus chère et la plus recherchée provient habituellement du Myanmar. D'autres petites quantités proviennent de mines au Guatemala, au Mexique et en Russie. Son exploitation située dans l'état Kachin (nord du pays) est essentiellement aux mains des Chinois qui saccagent sans ménagement par une déforestation massive, laissant, après exploitation, un véritable paysage lunaire. Le jade est d'ailleurs appelé par les habitants de cette région « l’enfer sur terre ».Outre cette catastrophe écologique, les Chinois alimentent une contrebande qui voit plus des trois quarts de l'extraction quitter le Myanmar clandestinement vers leur pays. La classe moyenne chinoise raffole de cette pierre qui reste accessible en terme de prix. Il faut savoir également que le marché de la pierre verte finance aussi l’armée d’indépendance de Kachin dans son conflit avec le pouvoir central. Quand on sait que l'exploitation de cette pierre continue à faire la fortune de militaires birmans qui de plus contrôlent cette région, le pas est vite franchi d'avaliser la collusion entre les militaires et les exploitants chinois. Le gouvernement actuel sous contrôle de Aung San Suu Kyi semble impuissant à faire modifier l'attitude d'une élite de l'armée dans ce commerce qui lui est très lucratif.
Officiellement, les ventes de jade ont rapporté trois milliards d’euros en 2014; mais pour l’ONG Global Witness le chiffre est dix fois plus élevé, soit l’équivalent de la moitié de la richesse nationale du pays.

La semaine prochaine, je vous propose quelques photos de la vie quotidienne dans les campagnes, les villages et les transports.


Un négociant Chinois qui vient d'acquérir une belle pièce de jade... Photos © Jean-Frédéric Hanssens


... qui sera aussitôt embarquée sur un solide triporteur de marque chinoise, photo ci-dessous.


La lampe à fort faisceau lumineux, l'outil indispensable pour l'acheteur de pierres de jade.


Merci pour la pose, Monsieur.


Le petit déjeuner en famille sur le marché.


Les trois derniers morceaux de canard à vendre...


Le tamisage du piment vert et rouge.


Le baudet des pays emergents, la Honda 125 Super Cub qui semble être de plus en plus détrônée par les copies chinoises.


Retour de marché au lac Inle


Le vélo de marque chinoise transformé en side-car permet de tout transporter ou presque. L'état des pneus est l'indicateur de charge admise.


D'une précision redoutable


Les jeunes moines doivent quémander la nourriture dans les marchés.


Le petit déjeuner sur le marché aux poissons sur la côte du golfe du Bengale.


Les jouets made in China pululent sur les marchés.


Vendeuses de fruits, légumes, friandises... dans les trains et sur les quais des gares, comme partout en Asie du Sud-Est et en Afrique.


Je l'aime tellement, que je n'ai pas résisté à vous en remettre une autre, cette fois avec son regard dans l'objectif.


Lire aussi : https://www.francetvinfo.fr/monde/asie/birmanie-les-mines-de-jade-un-pillage-10-fois-superieur-aux-chiffres-officiels_3063883.html
https://www.eurojade.fr/fr/actualites-jade

photos: 

Les marchés, un lieu de vie. Reportage photographique © Jean-Frédéric Hanssens

Mots-clés

Commentaires

Portrait de Marie Brandeleer-Acheroy
Le Myanmar dans toute sa splendeur ! Quel beau reportage qui me rappelle plein de souvenirs ...
Portrait de JFH
Merci,je n'ai qu'une seule envie, d'y retourner

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2019 design by TWINN