semaine 33
Portrait de Robert Lemaire
A PA PEUR

C'est la bonne année pour s'envoyer en l'air

Le 01 août 2020

 Au commencement, Dieu créa le Ciel et la Terre et dit : «  que la lumière soit, et la lumière fut » ! Puis il y a placé l'Adam et l'Eve et le Covid 19 pour les punir d'avoir croqué la pomme... Voilà ce que j'ai appris au cours de religion, à mon école, chez les p'tits frères ! Mais oui, c'était il y a bien longtemps, j'étais encore un petit garçon, j'étais toujours dans les jupes de ma mère et, comme Adam, j'avais une trouille bleue de mon Père qui avait la fessée facile...

Cependant, et bêtement, quelque chose me taraude car la réalité objective requiert une attention attentive et, par conséquent subséquemment, la question est : le clair-obscur qui nous atteint maintenant, en cette période pré-automnale, peut-il affecter notre mental, dans un autre sens que le pessimisme ?

Est-ce que ça rafraîchit ou est-ce que ça refroidit?...Alors qu'on dit que ça réchauffe ?

Ô lueur prépusculaire, ô sombritude du couchant, ô turpitude nauséeuse des paupières qui s'alourdissent : avez-vous des choses à dire sur mes questions avides de réponses, lorsque la clarté du jour vient à s'estomper en laissant place à une obscurité inquiétante ?

Mesdames-mesdemoiselles-messieurs, chers lecteurs et lectrices, beaucoup d'entre-nous prétendent avoir d'autres chats à fouetter que de se poser des questions sur le sexe des anges ou sur l'étrangeté des noms à donner au monstre qui se cachent dans le placard, et il faut admettre qu'il est plutôt évident que la clarté du point du jour que nous percevons ce jourd'hui est cyclique, qu'elle suit des normes éminemment subjectives : certes, elle apparaît, disparaît, mais pas comme dans l'effet de la manipulation d'un interrupteur de courant !...

Regardez ! Voyez ! L'émoi nous saisit parce qu'elle revient souvent en force et que, souvent aussi, elle va en augmentant progressivement, et puis-alors-ensuite, en diminuant déprogressivement...

Cette façon de voir, (je ne vous apprends rien et ce n'est pas mon but) c'est grâce à notre perception parfaitement subjective de l'intensité qui la détermine, laquelle est soumise aux normes que nous-même, avons établies et sur lesquelles cette lumière n'a aucun pouvoir !!!...Il faut admettre, bon gré mal gré que c'est elle qui plaide non-coupable, cette fichue lumière qui brille même, dit-on, dans l'obscurité , parce qu'elle est soumise aux conséquences de la double rotation de la terre, d'abord sur elle-même et ensuite, autour du soleil. Remarquons au passage, qu'il n'y a pas de préséance: les deux se font simultanément et cette conjugaison de deux rotations, a pour conséquences et incontrôlables, des fluctuations de cette clarté imbécile en provenance du soleil, lesquelles influent sur notre quotidien.....

C'est sûr que, lorsque tous le monde est content, nous aussi on est content, mais ça n'empêche pas d'avoir une sorte d'orgueil qui revient en surface, un je ne sais quoi qui nous pousse à chercher la petite bête, à savoir tout sur tout, à classer tout dans un certain ordre et c'est sans doute par orgueil, pour nous faire croire que nous maîtrisons l'apparition de cette lumière quotidienne, que nous leur avons inventé des noms pour chaque intensité, fixé des qualifications chiffrées : une lampe de 60 watts standard, a une luminosité de 800 lumens et, en système « led », n'a plus que 13 watts de puissance !..... rappel pour les distraits et les incultes : le lumen est une unité photométrique, tout comme la candela dont elle est dérivée ; elle est fondée sur la perception « humaine » de la lumière à l'aide de la fonction d'efficacité lumineuse spectrale...Bon ! Ben voila.....ça me semble très clair tout ça, non ? .....

Alors ? Vous croyez que c'est fini, qu'on va pouvoir parler de Chose, de Machin, du Virus, du temps qu'il devrait faire et qu'il ne fait pas, de l'anodin qui serait notre lot, de veiller à réveiller les cancanneries jacassières et jeter aux pourceaux les analyses des lieux communs imbéciles ? Mais donner à qui la préséance ?

Allons-allons, mesdames messieurs, on n'est pas à la faculté des sciences exactes !!!

... pour en revenir au cycle du jour et de la nuit, il faut savoir que le phénomène « clarté/obscurité » se produit toute l'année, sur les 12 mois de la révolution terrestre autour du soleil... et ça fluctue, et ça fluctue, et ça n'arrête pas de fluctuer pendant les 365 jours qui se succèdent au cours de cette circonvolution dantesque dans l'espace intersidéral... ce qui provoque malgré tout un écoulement du sable dans le sablier du temps, un égrènement de tous ces jours qui constituent une année, sans discontinuer, implacablement, avec aucune chance que cela s’arrête, avec aucune chance que la terre décide tout à coup, qu'elle en a marre de tournoyer sur elle-même et que, subséquemment, elle décide de ralentir et même de s'arrêter de tourner !... en édictant qu'elle voudrait réchauffer plus précisément l'autre moitié de sa surface, sans toutefois préciser de quelle moitié il s'agit !...comme si elle jouait à Pile ou Face, la folle !!!

C'est alors que la terre, pour la 1ère fois de sa vie, prend la parole :

_ Bon allez, je décide (croit-on qu'elle pense ou dise, la terre) que pour cette fois, ce sera l'Afrique et l'Europe qui bénéficieront pendant 6 mois de la chaleur de mon mentor (au nom enchanteur de Sole-mio)...

_Je vous entends bien, intervient l'incontinent Africain avec une justesse d'à propos, je m'excuse de m'excuser, mais je voudrais quand même vous faire remarquer que la plupart du temps, c'est sur nous que tombe la plus grande partie du rayonnement solaire...

_Non mais dites donc, s'intercale la lune qui a tout entendu alors qu'elle est de l'autre coté et qui a quand même son mot à dire dans cette aventure, si vous ne tournez plus sur vous vous même, ma chère gaga-Gea, qu'adviendra-t-il de ma révolution personnelle ?

 

C'est alors qu'une grosse voix, qu'on imagine celle d'un baryton, qui n'est autre que celle de l'astre radieux (radieux, mon cul) s'insinue dans la conversation et déclare tout de go qu'il à le droit de dispenser ses rayons comme bon lui semble et où croit-il bon lui sembler!

Et, comme l'oncle Archibald, il pète et il éructe pour ponctuer ses affirmations !

Chers amis et amies de « Entre les lignes » il faut se rendre à l'évidence : toutes ces parlotes sont vaines quand il s'agit d'à propos d'un de ces mauvais coups de soleil du monstre ventripotent, qui s'en tape des brûlures qu'il provoque sur de la peau, ou de la montée de la sève dans les arbres, ou de l'évaporation de l'eau des océans ,...mais qui, ensuite, le grotesque imbécile, maugrée, rage et vitupère à propos de ces nuages qui se forment sans lui demander son avis et qui, par conséquent le cache, lui le sublime, aux yeux de ses adorateurs vacanciers nantis!... ce qui le rend d'une humeur exécrable, alors qu'il devrait ne s'en prendre qu'à lui-même...

Le soleil, c'est un sale con, comme je l'ai déjà dit dans une rubrique précédente ! C'est ventripotent égoïste et ventrue, une panse pleine de suffisance, dotée d'une absence de cerveau même de la grosseur d'un petit pois ! D'ailleurs, il ne sait même pas ce qu'est un petit pois !...incapable de se contrôler et de prendre certaines précautions vis à vis des terriens que nous sommes, lorsqu'il éjacule de formidables geysers de feu lorsqu'il n'en peut plus de se retenir !!!

Alors, je ne vois vraiment pas pourquoi il serait nécessaire d'envisager de lui expliquer ce qu'est la photosynthèse dont il est responsable, il ne comprendrait pas de toute façon !!!

Faut-il le dire et le répéter : le soleil, ce n'est pas une lumière !

Je m'en voudrais aussi de vouloir vous faire croire que je suis spécialiste en matière de rayonnement !... loin de moi cette suffisance, loin de moi la pensée que je pourrais peut-être apporter mon petit grain de sodium aux sciences dites exactes, et de me cacher avec gloriole en quelque lieu retiré, content de moi et même repu d'avoir émis des affirmations aussi croquignolesques...

Je m'étonne cependant que personne ne soit intervenu pour rectifier certaines de mes affirmations scientistes... ou réfuter certains dogmes concernant les connaissances en électricité du citoyen lambda, sans parler des critiques qu'on aurait pu faire pour oser avoir disserter de l'éclairage (ô désespoir) des autoroutes (pourtant fort décrié), ou révéler les fonctions ludico-lucratives des appareils automatiques qui fonctionnent dans les jardins pour éclairer les marches traîtresses qui donnent accès à la terrasse !...Sachez, braves gens que je ne m'intéressais qu'à la soumission de l'hominidé vis à vis des conditions de vie sur la planète qui l'héberge...

Soumission ? Vous avez dit soumission ? Oui, oui, la soumission, je dis bien soumission ! Je l'ai dit Oui, et je confirme, Oui ! Qui va mettre en doute que nous soyons soumis à un foule d'obligations, que nous acceptons benoîtement depuis des millénaires sans même nous rendre compte de l'abjectitude de ces obligations ?...

Par exemple : Voler ! S'envoler ! Planer dans l'atmosphère, faire des looping, des tonneau barriqués, partir en vrille, se redresser et accomplir un immelman, puis faire un piqué et un retournement et se retrouver cul par dessus tête ! L'ivresse quoi.....Ceci dit, moi, je vous le dis, pas besoin de faire de la voltige aérienne pour avoir la tête dans les nuages !!!

Pour arriver à s'élever dans les airs, nous les humains, il nous a fallut inventer des machines incroyablement sophistiquées (à nos yeux) pour simplement imiter les oiseaux qui, eux, d'un coup d'aile, sans se douter des forces de portances qu'ils utilisent, échappent aux chats, aux milans, et autres busards...sans oublier les fichues bagnoles autoroutières qui ne font rien pour les éviter mais dont ils se méfient comme la peste...

Mais pourquoi donc dans l'évolution, ne sont-ce pas les oiseaux qui nous auraient légués darwiniennement, des os creux, un poids-plume et des ailes robuste dans le dos ? Au lieu de ça, nous avons du inventer des hélicoptères et des aéroplanes de toutes sortes, des petits, des grands, des moyens, des colossaux, des maigres, des ventrus, des bruyants et dispendieux...obligés aussi d'avoir des compagnies aériennes qui contrôlent et organisent tout ça : les déplacements de ces invraisemblables engins pollueurs, lesquelles compagnies sont obligées par retour de manivelle, d'ajouter à leurs fonctions, la formation de pilotes expérimentés, d'hôtesses de l'air et de stewards, de mécaniciens, de bagagistes et de contrôleurs aériens manifestement névrosés après 10 ans de carrière !

Et ici, à propos de tentative d'échapper à la pesanteur, je ne parle même pas de la conquête de l'espace .....parce que là, c'est le pompon !!! Pour envoyer deux mecs faire le jacques autour de la terre (ou de la lune), il leur faut une fusée de 70 mètres de haut, pesant 1500 tonnes et coûtant plus de 88 millions d'euro !!!!!!!

Non mais, vous ne croyez pas qu'on exagère ?

Et on envoie les explorer/discovery/voyager par ci, et les « Dong Fang Hong » ( c'est le nom d'une fusée chinoise) par là, tandis que s'envoient en l'air des sondes spatiales, parfois même au delà du système solaire !... C'est qu'on envisage même, mon bon monsieur, de se lancer dans l'exploitation des ressources minières de la lune et surtout de la planète mars !

Je vous demande un peu, de quoi on a l'air, vis à vis des extra-terrestres qui nous observent en rigolant avec leurs ovnis mirobolants et énigmatiques lorsqu'ils contemplent nos tas de ferrailles volantes qui tiennent péniblement ensemble avec un peu de soudure à l'arc et des sacs de boulons, tout ça rien que pour leur démontrer que nous prétendons être un peu plus surdoués que des bonobos !!!

...J'vous d'mande un peu.....Non, c'est faux, je ne vous demande rien du tout ! Je vous dis simplement : a pa peur...

 

 

Image: 

Ajouter un commentaire

entreleslignes.be ®2020 design by TWINN